Au moins 39 ours détectés dans les Pyrénées, dommages stables

Au moins 39 ours détectés dans les Pyrénées, dommages stables

Trente-neuf ours ont été détectés dans les Pyrénées en 2016, 20 ans après leur réintroduction controversée, et les dommages qui leur sont imputés sont stables, a-t-on appris mardi auprès de la préfecture de la région Occitanie.

"L'évolution de la population d'ours montre une dynamique lente et croissante depuis 2006" et en 2016 "39 ours sur l'ensemble du massif pyrénéen" ont été détectés "dont 3 sont morts dans l'année", selon un bilan officiel. Seuls deux individus mâles vivent dans les Pyrénées occidentales, la grande majorité des ours ayant été recensés dans le centre du massif. Fin 2015, le dernier recensement faisait état de 29 individus: 27 dans les Pyrénées centrales et deux mâles dans les Pyrénées occidentales. En 2016, le nombre de dommages imputés à l'ours est "relativement stable avec 158 animaux et 31 ruches indemnisés", selon cette note de la Direction régionale de l'environnement, en date du 29 mars. "Le passage de l'ours sur des nouveaux secteurs des départements de la Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées explique les dommages à nouveau constatés sur les ruches" avec la majorité des dossiers en Ariège (70%), la Haute-Garonne (12%) et Hautes-Pyrénées (16%), selon l'étude. 

"Renforcer" les populations d'ours

Depuis 2011, il n'y a pas eu de dégât, ni de présence d'ours confirmée sur les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. La question de nouveaux lâchers d'ours sur les versants français du massif des Pyrénées continue de diviser, vingt ans après la réintroduction de ce plantigrade pouvant peser jusqu'à 250 kilos et mesurant jusqu'à deux mètres dressés sur ses pattes arrière. En octobre, 70 éleveurs des Pyrénées ont ainsi manifesté à Saint-Béat (Haute-Garonne), non loin de la frontière franco-espagnole, pour alerter sur les attaques de troupeaux commises selon eux par un ours lâché en Espagne, surnommé Goiat. Pour l'association de défense Ferus, il faut au contraire "renforcer" les populations d'ours. "20 ans après le retour de l'ours en Pyrénées centrales, ces chiffres mettent en valeur le succès de la réintroduction de l'ours sur cette partie du massif", a souligné l'association dans un communiqué. Mais l'association "demande de nouveau des lâchers d'ourses qui sont indispensables sur toute la chaîne, avec une urgence évidente à l'ouest".

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier