Connaître les bases de l’électricité pour aménager en sécurité

CA 63 BOISSIER

Connaître les bases de l’électricité pour aménager en sécurité

Des éleveurs ont suivi une formation pratique et théorique, pour réduire leurs coûts d’aménagement électriques sur leurs exploitations, et pour le faire en sécurité.

Connaître les bases de l’électricité pour aménager en sécurité

Théorie et pratique

Les participants, tous des éleveurs, qui ont suivi la formation* « Bases en électricité », ont dit repartir avec des informations et des techniques, qui leur seront utiles sur leurs exploitations.

En effet, sous la conduite de Franck MEGEMONT formateur électricité à l’AFPA (association pour la formation professionnelle des adultes co-organisatrice du stage), ils ont appris à :

  • réduire leurs coûts d’aménagements électriques, en devenant apte à réaliser des petits travaux électriques,
  • dépanner une installation, tout respectant les normes et les règles de sécurité (individuelles et collectives) dans la réalisation de travaux électriques.

Ils ont choisi de suivre cette formation, « parce que toujours, à un moment ou à un autre, on a besoin de connaître comment fonctionnent nos installations électriques. Par exemple identifier un problème, savoir s’il est utile ou non d’appeler l’électricien. C’est courant d’avoir un problème électrique ! »  (Rires)

Certains sont venus pour un bâtiment neuf, d’autres pour une extension, ou tout simplement pour « apprendre à se dépanner soi-même, comprendre ce qui se passe. »

*Cette formation  bénéficie du concours financier de VIVEA (Fonds pour la Formation des Entrepreneurs du Vivant)

Connaître les bases de l’électricité pour aménager en sécurité

Se sentir plus à l'aise et en sécurité

Tous ont souligné avoir participé à ces 3 jours de stage, par rapport aux normes de sécurité, « pour savoir si on est bien protégés ». Ainsi que pour se sentir plus à l’aise vis-à-vis de l’électricien, pour lui expliquer ce qu’ils souhaitent. « Il s’agit de savoir ce que l’on peut faire, et laisser aux professionnels ce que l’on ne peut pas faire. »

Une fois chez eux, ils le soulignent : « il nous faudra pratiquer, utiliser ce que l’on vient d’apprendre. » Franck MEGEMONT, leur formateur, les a assurés de son appui : « téléphonez moi, contactez-moi si vous avez des questions. »

Comme pour la formation « Petite maçonnerie », tenue l’an dernier, également avec l’AFPA, les stagiaires ont regretté « de ne pas pouvoir suivre au moins 2 jours de plus, par manque de temps. » Cependant à la suite de leur remarque : « pourquoi pas une visite chez l’un d’entre nous, pour constater sur le terrain la mise en pratique de nos acquis» ? le service formation de la Chambre d'agriculture, va programmer une rencontre pour cet automne. Cette formation électricité sous le format 3 jours sera à nouveau proposée sur le 2ème semestre comme la maçonnerie

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier