Crise de l'élevage: Morin veut favoriser l'autonomie des fermes en aliments pour bétail

 Crise de l'élevage: Morin veut favoriser l'autonomie des fermes en aliments pour bétail

La Région Normandie veut aider davantage les agriculteurs à produire leur propre fourrage pourqu'ils soient moins dépendants des prix volatiles des marchés d'aliments pour bétail, a annoncé jeudi son président Hervé Morin (UDI).

Face à la crise de l'élevage, "ce que la région peut faire, c'est aider les agriculteurs à être plus autonomes, en développant la production de leur propre fourrage, de l'herbe, pour être moins dépendant du soja" acheté à l'extérieur de l'exploitation, a expliqué Hervé Morin, qui effectuait dans une exploitation laitière de Saint-Georges de Bohon (Manche), sa première sortie de président de région. Hervé Morin entend pour financer cela "ouvrir lundi une concertation avec les acteurs agricoles" puis des discussions avec l'Union européenne afin d' "accroître les fonds pour les Mesures AgroEnvironnementales et Climatiques (MAEC)" (actuellement de 86 millions d'euros pour 5 ans pour la Normandie) au sein d'une enveloppe européenne agriculture et développement rural de 308 ME pour la région.

L'idée "privilégiée" est d'augmenter la part MAEC en puisant dans le reste des 308 millions, plutôt que dans le budget de la région, a précisé la Région. Les agriculteurs de l'exploitation de Saint-Georges de Bohon, membre de la FNSEA, vendent leurs 900.000 litres de lait annuel 300 euros les 1.000 litres, après avoir dépensé environ 130 euros la tonne aux aliments. "Il faut baisser à 120 ou 110", a dit M. Morin. Les exploitants, qui n'ont pas voulu donner leur coût de revient, ont signalé à l'élu n'avoir pas réussi à être éligibles aux MAEC. Le secteur agricole et agroalimentaire emploie 100.000 personnes en Normandie, selon la Région.

Sur le même sujet

Commentaires 9

pompom

aujourd hui l environnement est devenu une priorité . le point noir est soit disant l azote . alors nourrir ses vaches avec de l herbe c est très bien mr morin mais avant de parler il faut s informer pour connaitre le sujet car marguerite nourit avec de l herbe rejette plus d azote et pètte davantage que marguerite nourrit avec du mais ensilage. En plus le mais est une culture qui consomme énormément de co2.alors ou est la bonne solution car marguerite a faim .....

aaaa

très bonne idée m.Morin. vous n'êtes pas le premier à l'avoir je pense. mais pour cela il y a beaucoup à faire : la première chose serait d'ouvrir les yeux des futurs agriculteurs, l'enseignement actuel ne permet pas le changement nécessaire que vous appelez.(sachez qu'il est plus facile d'apprendre à des novices, que de vouloir changer la perception du métier acquisse depuis de nombreuse années). la normandie est une des région francaise possédant le potentiel herbagé le plus fort, avec une pousse de l'herbe régulière. une race, la normande était adaptée à ces conditions particulières. depuis elle s'est adaptée au mais et au soja! dommage. reste encore quelques lignées possédant les caractéristiques fondamentales de cette race et donc de ce territoire. c'est aux acteurs de celui-ci et en premier lieu aux éleveurs, de relever le défi: a travers la façon de produire mais aussi à travers la façon de valoriser leur production. peu de région dans le monde ont autant d'atouts que la Normandie en terme de valorisation de produits laitiers.
A vous éleveurs normands de nous proposer les meilleurs produits possible, élaborés avec vos biens les plus précieux : l'herbe et la normande. (faire du lait a partir d'une vache crachant 10 000 litres d'un lait standard, fabriqué à partir de mais et de soja n'a rien de normand et peut être fait n'importe ou sur terre; ayez la certitude que sur ce créneau là vous ne serai jamais compétitif!)

altitude 1016

Comme tous politique, il ne connait rien au travail avec une pelle ou un tracteur (il a un chauffeur...)Ca fait 15 ans que les éleveurs cherchent l'autonomie alimentaire . En fait est ce qu'il sait ce que ca veut dire ??

acid

Il a raison Christian Morin de nous jouer de la clarinette, allez banco on stop immédiatement les importations de soja OGM ( on a fait un bon deal avec les Brésiliens on a failli leur vendre 1 rafale en échange on leur a pris 200 ans de soja) on favorise l autonomie des exploitations , on impose un prix du lait au consommateur , on applique à la frontière une taxe de mise à niveau sociale , et une taxe cop21 pas de raison de faire venir du lait de 2000km

MANOIR884

Parfait exemple d'homme politique qui ne connait rien à l'agriculture et qui raconte n'importe quoi pour "se faire mousser".

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier