Étiquetage de l’origine : le Gouvernement reçoit l’aval du Conseil d’État

Lise Monteillet

Étiquetage de l’origine : le Gouvernement reçoit l’aval du Conseil d’État

L’étiquetage de l’origine de la viande et du lait pourra être mis en place dès le 1er janvier 2017, a annoncé le ministère de l’Agriculture le 27 juillet. Le conseil d’État « a donné un avis favorable » sur le projet de décret.

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, et Martine Pinville, secrétaire d’État chargée du commerce, « se félicitent de cette décision qui permettra aux citoyens de bénéficier d’une meilleure information ». Selon un communiqué ministériel, cette expérimentation devrait également bénéficier aux producteurs de lait et de viande, qui vont « voir la qualité de leurs produits pleinement reconnue » et aux entreprises de transformation qui vont pouvoir « valoriser la composition des produits transformés ».

Quels seuils d’incorporation ?

Une réunion de concertation était organisée hier avec les représentants des filières concernées et les associations de consommateurs. Celle-ci devait permettre, notamment, de travailler sur « les seuils d’incorporation de viande et de lait à partir desquels l’obligation d’étiquetage s’appliquera », selon le ministère.

La profession agricole s’était prononcée à plusieurs reprises en faveur de l’étiquetage de l’origine des viandes et du lait. « Ce juste combat sur l’origine, nous le défendons avec les associations de consommateurs et les collectivités territoriales », expliquait la FNSEA dans un communiqué. Le syndicat Jeunes agriculteurs s’est aussi fortement impliqué sur le sujet, via le lancement, dès 2014, de la campagne « Viande de nulle part » puis de « Lait de nulle part ».

La Fédération nationale de l’industrie laitière (FNIL), au contraire, a manifesté sa désapprobation, estimant que cette mesure portera atteinte à l’exportation des produits laitiers français à l’étranger et représentera un coût important pour les industriels qui devront modifier leurs emballages. 

Sur le même sujet : 

L'industrie laitière monte au créneau contre le projet de loi Sapin 2

L'origine du lait et de la viande mentionnée à partir du 1er janvier 2017 ? 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires