FCO : 4 départements du nord passent en "zone réglementée"

FCO : 4 départements du nord passent en "zone réglementée"

Un cas de fièvre catarrhale ovine (FCO-BTV8), maladie animale virale guérissable et non transmissible à l'homme, a été confirmé dans le Nord, obligeant les pouvoirs publics à imposer vendredi des mesures de contrôle des mouvements d'ovins et de bovins dans quatre départements supplémentaires.

Un arrêté du ministère de l'Agriculture paru au Journal officiel vendredi stipule qu'après la découverte de cette maladie virale sur un bovin du Nord de la France, le département du Nord, ainsi que le Pas-de Calais, la Somme, l'Oise et une partie de la Seine Maritime, passent en "zone réglementée". Dans cette zone, les animaux doivent obligatoirement être vaccinés pour passer en zone dite "indemne", non touchée par le virus, a indiqué un responsable du ministère. Dans les faits, la quasi-totalité de la France métropolitaine est désormais touchée par le virus (sérotype 8) qui se développe depuis 2015. Il ne reste plus que quatre départements en France en zone indemne (Finistère, Calvados, Orne et Eure), et trois partiellement (Côtes d'Armor, Manche et Seine Maritime). Le virus FCO sérotype 8, transmis par un moucheron, et qui touche aussi bien les ovins que les bovins, est guérissable. Néanmoins comme toutes les maladies animales, les bêtes atteintes ne peuvent être abattues pour la boucherie durant leur  maladie. La France a choisi de ne pas procéder à des vaccinations systématiques, mais tout animal venant d'une zone indemne ou devant s'y rendre doit être vacciné pour endiguer la propagation de l'épidémie.  

Vaccinations systématiques

La Belgique, frontalière du Nord, est classée "indemne" car elle a procédé à des vaccinations systématiques, selon une source au ministère français de l'agriculture. L'Italie, qui achète beaucoup de bovins à engraisser à la France, est aussi indemne du sérotype 8. Le FCO ou maladie de la langue bleue comporte au total 27 sérotypes différents. La France n'est touchée que par le sérotype 8, non dangereux, à l'exception de la Corse qui est aussi touchée par les sérotypes 1, 2, 4 et 16, plus dangereux, et qui procède à des vaccinations systématiques de son cheptel.   Pour les éleveurs qui souhaitent transporter leurs animaux vers des zones dites indemnes, et donc, vacciner leur cheptel contre la FCO sérotype 8, le ministère de l'Agriculture rappelle qu'il tient à disposition gratuitement 14 millions de doses de vaccins via les vétérinaires-sanitaires. Pour un ovin, une seule dose de vaccin est nécessaire, et pour un bovin il faut deux doses, donc potentiellement sept millions de bovins peuvent être vaccinés.

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier