L'élevage français et international se donne rendez-vous à Rennes pour le Space

L'élevage français et international se donne rendez-vous à Rennes pour le Space

Vitrine de l'élevage français et du dynamisme du monde agricole, le 28è Salon international des productions animales (Space) se tient de mardi à vendredi à Rennes où sont attendus plus de 100.000 visiteurs, dont des milliers d'étrangers.

De la génétique à la nutrition, des dernières nouveautés en matière de bâtiments d'élevage à une meilleure organisation du travail des éleveurs :  le Space se veut le lieu où un professionnel des productions animales trouve réponse à tout, du plus technique au plus concret.

Encore une fois, le salon a dû pousser les murs pour accueillir plus de 1.400 exposants, dont 32% d'étrangers venus de 36 pays, en hausse pour ces derniers de 3% par rapport à 2013. 

"Ce niveau très élevé de participation des exposants étrangers montre la renommée de plus en plus grande du Space sur tous les continents et une très forte implantation internationale", se félicite Paul Kerdraon, commissaire-général du salon. Et ce, malgré la tenue, deux mois plus tard à Hanovre (Allemagne), d'Eurotier, premier salon mondial sur ce créneau, organisé tous les deux ans.

Même en l'absence de nouveauté notable attendue cette année, la génétique est l'un des volets les plus courus du salon. "Véritable révolution", la génomique, qui permet de programmer la conception d'un animal sur des critères spécifiques (sexe, sans corne, etc...), "s'installe résolument dans les élevages. Elle permet des gains de productivité, de temps, ainsi qu'en termes financiers", souligne Paul Kerdraon. Un domaine où les Français sont très bien placés mais qui "va devoir faire face cette année à une forte offensive des Danois".

Le Space propose, pour la première fois, une vente de génisses exclusivement génotypées inter-races (Limousine, Normande, Pie noire, Brune et Prim'Hosltein).

Prise en compte des facteurs humains

La manière d'exercer le métier d'éleveur, un secteur qui constitue un vivier d'emplois peu courant en cette période, est également un des temps fort du salon cette année à travers la plate-forme "Recherche et développement".  Dans la profession, "le facteur humain est parfois passé au second plan. D'où la réflexion à ce sujet et la volonté de présenter une palette de solutions dans l'organisation du travail, de montrer qu'on peut faire plus avec notamment moins de pénibilité", expose André Sergent, président de la Chambre d'agriculture du Finistère.

Mais, insiste-t-il, "une condition sine qua-non du développement de l'élevage passe par la modernisation des bâtiments avec le soutien de l'Etat".

49 InnovSpace

Au Space, sont également présentées des innovations pour les professionnels des productions animales. Sur 166 dossiers, 49 ont été retenus par un jury, indépendant de l'organisation du salon. Les meilleures de ces innovations, toutes exposées à Rennes, seront distinguées durant la manifestation.

De nombreuses conférences et débats sont également programmés, allant de sujets très techniques à des thèmes grand public, comme "la défiance ou la confiance des consommateurs envers l'alimentation".   Des rencontres d'informations sont également proposées sur les opportunités spécifiques que présentent certains marchés à l'exportation.

 De nombreuses délégations internationales seront  présentes, tant au niveau ministériel que professionnel (coopératives, chercheurs ou producteurs) du Brésil aux Philippines, en passant par la Turquie, l'Ukraine et, bien sûr, l'Europe.

 

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

metirea

le record du nombre de robot vendu va encore etre battu , normal il parait que c'est la crise mais il 'en vendent à la pelle depuis 2008

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier