La collecte de lait en recul en France en août à cause de la sécheresse

La collecte de lait en recul en France en août à cause de la sécheresse

La collecte de lait de vache a reculé en France au mois d'août en raison de la sécheresse et le phénomène pourrait se poursuivre, voire s'amplifier, selon FranceAgriMer.

"En août 2016, la collecte de lait de vache recule de 2% par rapport à août 2015 en raison notamment d'une sécheresse estivale très marquée", indique l'organisme public dans une note de conjoncture publiée vendredi. "Selon les sondages hebdomadaires de FranceAgriMer, cette tendance à la baisse de la production laitière s'amplifierait en septembre", poursuit FranceAgriMer, qui note que les cours augmentent par rapport au mois précédent.   "Evalué à 293 euros/1.000 litres en août 2016, le prix du lait standard 38/32 g/l augmente de 5,5 euros/1.000 litres par rapport au mois de juillet 2016", selon le communiqué, qui indique que ce prix reste en retrait de 44 euros les 1.000 litres par rapport à août 2015.

La filière, en crise de surproduction depuis la levée des quotas, a fait l'objet d'un plan de l'Union européenne pour faire remonter les prix. FranceAgriMer rapporte vendredi que, "d'après Eurostat, la collecte laitière européenne cumulée sur sept mois, de janvier à juillet 2016, ralentit
et ne progresse plus que de 2,6% par rapport à l'an passé".  Les chiffres précédents faisaient état d'une progression de 3,3% au cours
des six premiers mois de 2016 par rapport au premier semestre 2015. Les évolutions sont plus ou moins marquées selon les pays: en cumul de janvier à juillet 2016, la collecte progresse de 1,8% en Italie, de 3,1% en Allemagne, de 3,9% en Pologne et de 11,5% aux Pays-Bas, alors qu'elle recule  de 2,5% au Royaume-Uni par rapport à la même période de 2015.

La collecte française reste stable à -0,3% sur la même période. L'évolution est plus homogène, en revanche, dans les différentes régions de France: en août 2016, la collecte de lait de vache ne progresse qu'en Normandie (+1,7%) par rapport à août 2015. En revanche, elle recule dans tous les autres bassins de production, avec des évolutions plus ou moins marquées.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier