La collecte de lait toujours en baisse

MB

La collecte de lait toujours en baisse
Entre janvier et août 2021, la collecte de lait de chèvre a diminué de 7% (DR)

Entre août 2011 et 2012, la collecte de lait de vache mais aussi de chèvre et de brebis est en baisse. D’après les résultats transmis par FranceAgriMer, ce recul se poursuivrait en septembre.

En août, la collecte de lait de vache a baissé de 4% par rapport à celle particulièrement élevée de 2011. Le déficit en précipitations et les températures élevées ont en effet réduit la disponibilité en herbe. L’effet de la baisse du prix du lait ainsi que la flambée du prix des aliments composés a également pesé sur l’utilisation des concentrés. En septembre 2012, la diminution de la collecte de lait de vache se poursuit, selon FranceAgriMer, avec une baisse estimée à 5% par rapport au mois de septembre 2011.

Toute l’Europe est touchée par cette diminution. Tous les pays traversent les mêmes problèmes conjoncturels, notamment liés à l’envolée du prix des céréales qui pèse de plus en plus sur le coût de l’alimentation des animaux. Si la production de lait diminue dans les pays de l’Europe de l’Ouest et du Nord, elle continue toutefois de progresser dans les pays de l’Europe de l’Est.

Lait de chèvre et de brebis également à la baisse

Entre janvier et août 2021, la collecte de lait de chèvre a diminué de 7% par rapport à l’année précédente à la même période. Près de 359 millions de litres ont été collectés. Les fabrications de laits conditionnés sont également en recul de 5% depuis le début de l’année 2012 mais la production de fromage reste stable.

Depuis le début de l’année, la collecte de lait de brebis a, de son côté,  baissé de 2% par rapport à 2011. Après une baisse constante jusqu’en avril, son rythme d’évolution mensuel s’est finalement redressé. Ce sont 221 millions de litres qui ont été collectés de janvier à août 2012. Sur la même période, si les fabrications de Roquefort ont reculé de 3,4%, les fabrications de fromages de brebis ont progressé de 2,5 %.

Sur le même sujet

Commentaires 1

serge 61

cette situation devrait donner satisfaction aux transformateurs qui annonçaient avoir trop de lait collecté;avec les contraintes administratives supplémentaires,nouvelles normes la baisse devrait se poursuivre et ainsi répondre aux éxigences du gouvernement français.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier