Lait, charcuterie: vers la "concrétisation" des exportations françaises vers la Chine

 Lait, charcuterie: vers la "concrétisation" des exportations françaises vers la Chine

Les exportations de charcuterie et de produits laitiers français vers la Chine sont en voie de "concrétisation", ce qui nécessite une organisation plus cohérente des entreprises du secteur, a souligné dimanche à Pékin le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll.

Lors de la visite du président chinois Xi Jinping à Paris fin mars, trois premiers producteurs français de charcuterie ont reçu un précieux sésame pour exporter vers la Chine. Début mai d'autres entreprises françaises spécialisées dans les produits laitiers (notamment le lait infantile très recherché par les Chinois) ont également reçu l'agrément désormais exigé par Pékin. "Maintenant on va être dans la concrétisation et la publication de ces agréments", a déclaré au cours d'une conférence de presse M. Le Foll, qui participera cette semaine au Salon international de l'alimentation (SIAL) à Shanghai, dont la France est le pays invité d'honneur.

Pour répondre à l'énorme potentiel du marché chinois "on doit continuer les efforts qu'on a commencé à faire, en s'organisant mieux, en travaillant de manière plus globale, plus cohérente", a-t-il poursuivi. "On est sur de grandes quantités, donc il faut être capable de s'organiser pour répondre en terme quantitatif et aussi en terme qualitatif puisque ici les problèmes liés aux questions sanitaires sont extrêmement d'actualité".

Depuis le retentissant scandale du lait frelaté à la mélamine, qui en 2008 avait rendu malade 300.000 enfants et en avait tué six, la Chine a enregistré une succession de nouvelles affaires qui ont achevé de ternir la réputation de son industrie laitière. Cela a ouvert des perspectives prometteuses pour les firmes étrangères. M. Le Foll doit participer ce lundi à Pékin à un séminaire sur la sécurité sanitaire des aliments organisé avec l'administration de l'alimentation et du médicament (CFDA) et avec plusieurs entreprises françaises présentes en Chine (Carrefour, Bio-Mérieux, Danone).

L'an dernier la France a accusé 26 milliards d'euros de déficit commercial avec la Chine, soit 40% de son déficit total mais l'Hexagone a une balance excédentaire de 1,3 milliard d'euros avec la Chine en terme agricole et agroalimentaire.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

@eleveur

les=lait

eleveur

les chinois veulent du bon les français et veulent le payer, très bien!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires