Le préfet visite une ferme de montagne

CA 63 BOISSIER

Michel Fuzeau, préfet d’Auvergne et du Puy-de-Dôme, Sébastien Gardette président de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, Delphine et Denis Rouel, agriculteurs à Perpezat, en Dômes-Hautes-Combrailles.
De gauche à droite : Michel Fuzeau, préfet d’Auvergne et du Puy-de-Dôme, Sébastien Gardette président de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, Delphine et Denis Rouel, agriculteurs à Perpezat, en Dômes-Hautes-Combrailles.

Michel Fuzeau, préfet d’Auvergne et du Puy-de-Dôme, à l’invitation du président et des élus de la Chambre d'agriculture, a rencontré Denis et Delphine Rouel sur leur ferme à Perpezat.

Le Gaec des Trois Massifs à Angle Haut

Le préfet visite une ferme de montagne

Denis et Delphine Rouel élèvent un troupeau laitier et un troupeau ovin, sur 108 ha tout en herbe à Perpezat, en zone de montagne.

Ils utilisent l’estive de la Banne d’Ordanches, pour des raisons économiques et pour contribuer à l’entretien des paysages. Leurs atouts :

-Une ferme relativement autonome,

-Une bonne préparation de la transmission,

-Des investissements raisonnés,

-Une bonne organisation du travail

Le préfet visite une ferme de montagne

Un préfet sur le terrain

« C’est mieux de vous voir sur le terrain, plutôt que dans un bureau », a souligné Michel Fuzeau, en remerciant de leur accueil ces jeunes éleveurs, ainsi que les responsables professionnels, les élus politiques, venus assister à cette première sortie sur le terrain, du préfet récemment nommé en Auvergne.

Le préfet visite une ferme de montagne

Ce que souhaitent les agriculteurs

 « A l’heure de la renégociation de la Pac, il nous a paru important à travers cette visite, de vous rappeler l’importance des soutiens à l’élevage, qui doivent être renforcés. » Sébastien Gardette, président de la Chambre d'agriculture a également rappelé les inquiétudes des éleveurs sur l’avenir de la filière laitière, le manque d’outils de proximité pour abattre les animaux, l’importance de maintenir un soutien fort à la modernisation des bâtiments d’élevage. « On le constate, le coût de production a fortement augmenté, alors que le prix des produits n’a pas suivi. Ce qu’on espère voir vraiment arriver : la reconnaissance des produits de montagne. »

Le rôle de facilitateur du préfet

Un souhait repris par Michel Fuzeau, qui en tant que représentant de l’Etat, a souligné vouloir jouer un rôle de facilitateur, afin que les productions de montagne bénéficient d’une plus value, mais aussi pour aider au développement des filières dans cette zone. Il a souligné le rôle important que peuvent jouer les AOP en la matière.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires