Le Space ouvrira ses portes mardi

Le Space ouvrira ses portes mardi

La 30e édition du Salon international des productions animales (Space) de Rennes, qui se tient du 13 au 16 septembre, attend un nombre toujours plus important de délégations étrangères venues s'inspirer du savoir-faire des éleveurs français, eux-mêmes en pleine interrogation sur leur métier et leur avenir.

 Parmi les 1.445 exposants, dont environ 70% ont une activité à l'international, un tiers sont étrangers, venus de 42 pays, avec en tête l'Allemagne et les Pays-Bas. De même, de multiples délégations étrangères sont attendues, à commencer par une importante délégation iranienne d'au moins 130 personnes, signe de reprise des échanges commerciaux après la levée en début d'année des sanctions économiques et financières contre Téhéran. Hors Europe, l'Afrique, et de grands pays d'Amérique ou d'Asie (Brésil, Canada, Chine, Russie, etc.) ont annoncé leur présence. Au total, plus de 100.000 visiteurs sont attendus.

"Le Space offre encore cette année une représentation très large et très complète des filières animales", et ce, malgré un contexte difficile, s'est réjouie Anne-Marie Quémener, commissaire générale de la manifestation. L'année a été émaillée de crises successives et, si le porc se porte mieux ces derniers mois après les longues manifestations de l'hiver, depuis cet été ce sont les producteurs de lait ou de viande qui sont montés au créneau. Quant aux délégations étrangères, en particulier celles des pays en développement, "elles viennent chercher au Space tous les savoir-faire pour nourrir leurs populations dans des conditions sanitaires garanties.(...) Quand elles viennent au Space, elles savent qu'elles ont tout sous la main en un seul lieu", a-t-elle ajouté. Plusieurs visites d'élevages et d'unités agroindustrielles sont d'ailleurs proposées aux délégations étrangères.
Le salon se fera l'écho de l'époque, avec plusieurs débats en lien avec la mise en cause sociétale de certaines pratiques agricoles. "Allons-nous vers une consommation de +viande éthique+?", "Quand l'élevage fait débat au sein de la société", ou encore "De la crise des prix à la crise de confiance dans notre agriculture".

"Grands défis d'avenir"

Les préoccupations écologiques font également une percée remarquée. Après l'accord de Paris sur le climat établi lors de la COP 21 fin 2016, la  plateforme Recherche et Développement se concentre sur "les grands défis d'avenir liés au changement climatique". Il sera ainsi question des économies d'énergie, un poste budgétivore pour les éleveurs, de la production d'énergie, à travers notamment la methanisation mais pas seulement, des moyens de réduire les gaz à effet de serre ou encore de développer les moyens de stocker du carbone, que ce soit en maintenant les prairies, en développant des haies bocagères ou en ayant recours à une fertilisation organique en lieu et place des traditionnels produits phytosanitaires.
De multiples rencontres techniques, économiques ou commerciales (exposés de spécialistes sur les perspectives de marchés potentiels à l'international, par exemple) sont également prévues, dont une table ronde sur la Politique  agricole commune (PAC). Comme à l'accoutumée, la génétique reste une dominante du Space. Un grand hall sera transformé en ferme géante pour abriter pendant la durée du salon,  les animaux qui participent aux nombreux concours. Quelque 550 bovins, issus  de 13 races différentes, se succéderont sur le grand ring et 150 animaux de 10 races ovines et caprines différentes seront également en présentation et concours. En viande bovine, la Rouge des Prés (anciennement Maine-Anjou) sera à  l'honneur cette année et son concours national réunira les 70 meilleurs  animaux de la race. La race Montbéliarde tiendra son concours national avec 58 animaux sélectionnés. Bien qu'également race à viande, elle signe notamment les grands crus fromagers sous Appellation d'Origine Contrôlée (AOP) comme le  Comté, le Saint Nectaire ou la Tomme de Savoie.
Autre rendez-vous très attendu: la vente aux enchères Genomic Elite, avec la participation d'animaux tous génotypés des races Prim'Holstein, Normande, Pie Rouge, Jersiaise, Brune et Montbéliarde. Année présidentielle oblige, les personnalités politiques vont se succéder au salon. Rien que le jeudi 15, trois concurrents à la primaire de la droite  sont annoncés: Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

Pipi

Écoeurant stop au défilé des personnalités politiques ! Empechons les de rentrer au salon

c61

Ce salon encore un défilé de politiques élections obligé !! Bande d'hipocrytes. Ce sont nos voix qui vous intéressent vous ne nous apporter aucunes solution à droite comme a gauche. Le Foll est plus efficace comme porte parole du gouvernement mais c un rôle qui ne m'engage en rien il fait juste que de rapporter. Par contre comme ministre de l'agriculture il est nul. On a l'impression qu'il n'en a rien à faire des agriculteurs. Ce genre d salon devraient être boycotté.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier