Les dons de lait, c’est maintenant !

S C

Les dons de lait,  c’est maintenant !

Il ne reste plus que 5 jours aux producteurs pour faire don de leur surplus de lait. Après les Restos du Cœur, c’est au tour des Banques Alimentaires de lancer un cri d'alarme. Il y a urgence !

Pour bénéficier du nouveau dispositif fiscal pour les dons de lait aux associations caritatives, les éleveurs doivent notifier leur décision à leur laiterie et choisir une association bénéficiaire, avant le 15 février 2014. Ce dispositif, mis en place par le Gouvernement, permet aux producteurs de lait de bénéficier d’une réduction d’impôts de 60% de la valeur de leur don.

Pour préparer la fin des quotas (dès 2015), le don du lait devient en effet un acte volontaire que chaque producteur doit prendre en demandant à sa laiterie d’effectuer le don pour son compte. « Auparavant, les laiteries se chargeaient d’effectuer les dons aux associations caritatives en faisant la péréquation entre les producteurs en surproduction et les autres. Tout repose maintenant sur la solidarité et la générosité des producteurs de lait », explique Pierre Jolivet, chargé des ressources alimentaires à la Banque Alimentaire de Rennes

Le lait manque dans les associations

Or le nouveau dispositif peine à démarrer et le lait commence à manquer dans les associations : « La répartition des excédents laitiers apportait chaque année aux Banques Alimentaires un approvisionnement important en lait, beurre et fromages qui s'est tari progressivement. La disparition de ce système a créé une vraie pénurie qui entraîne aujourd'hui une distribution rationnée à 50% des besoins des plus démunis » révèle Pierre Jolivet.

Les 10 Banques Alimentaires de l'Ouest (Bretagne et Pays de Loire) lancent donc un cri d’alarme. Leur objectif serait de parvenir à mobiliser 2 producteurs sur 10  et de collecter 2.500.000 litres de dons de lait pour les Banques Alimentaires (soit moins de 0,1% de la production de l'Ouest pour l'ensemble des associations caritatives), en plus de l’aide européenne et nationale. 

Sur le même sujet

Commentaires 3

lim

Vous avez raison, et puis quoi, on ne va pas traire pour des cacahuètes, et pour donner à tous nos RSA et nos chômeurs longue durée qui gagnent mieux leur vie que nous à rien foutre.

1584

on croirait lire la fable de la cigale et la fourmi ..... vous comprendrez!

eleveur

ont le donne toute l'année, allez taper les industriels ou les GMS.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier