Quand le transpalette met les prairies en transe

Raphaël Lecocq

Attelé au bras d’un chargeur télescopique, le transpalette est un outil formidable pour réaliser un profil pédologique et l’élever à hauteur d’yeux. La Chambre d’agriculture de Dordogne en a fait un outil d’aide au diagnostic des sols, des sols cultivés comme des prairies, démonstration à l’appui à MécaFourrages 2017.

L’observation des sols, qu’elle soit réalisée au moyen d’une bêche, de fourches transpalette ou d’une mini-pelle, c’est le préalable à toute démarche de progrès agronomique. Où il ressort que les systèmes d’élevage, avec leur couverture de sols permanente et leurs effluents organiques, constituent un modèle de transition agroécologique. Petite histoire de transpalette, de transition et de prairies (quasiment) en transe.

Sur le même sujet

Commentaires 1

ah ah ah

ce qu 'il raconte , des gens comme CLAUDE BOURGIGNON le disent depuis plus de 40 ans!!!
( ou quand les chambres d'agriculture découvrent le fil à couper le beurre...) enfin , vaut mieux tard que jamais!!!!que de temps perdu, il faut plus de temps pour "récupérer" un sol que pour le "détruire"...et vive les subventions!(400 boules pour un diag...) un jour " les chambres bretonnes" ont découvert qu'il faut rajouter de la paille dans le lisier de porc pour baisser la pollution! un autre jour , elles ont découvert le compost ! vive les ingénieurs!!!!!allez courage et .... BANZAY !!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier