Réduction de la production de lait : 13.000 demandes de producteurs

Réduction de la production de lait : 13.000 demandes de producteurs

Le ministère de l’agriculture a indiqué dans un communiqué avoir reçu 13.000 demandes de producteurs souhaitant s’engager dans le plan de réduction de la production laitière.

"13.000 producteurs ont déposé des demandes de réduction de production pour les trois prochains mois. Cela correspond à plus de 180.000 tonnes", indique le ministère de l'Agriculture dans un communiqué. Les éleveurs qui s'engagent à réduire leur production bénéficieront d'aides financières destinées à compenser le nombre de litres de lait non produits, dans un contexte de surproduction mondiale et de chute des prix.  

Cet argent viendra en majeure partie de l'enveloppe de 500 millions d'euros annoncée le 18 juillet par la Commission européenne pour l'agriculture en crise, dont 150 millions sont destinés au secteur laitier. La France a obtenu une enveloppe spécifique de 50 millions d'euros. Bruxelles prévoit de payer aux éleveurs 14 centimes par litre de lait non produit. La France rajoutera un bonus de 10 centimes par litre pour ses éleveurs, dans la limite de 5% de la production.  

Objectif : baisse de 5%

Au niveau européen, "la baisse de la production de lait est estimée à un peu plus de 1,071 million de tonnes", et M. Le Foll "salue la réussite du dispositif européen de maîtrise de la production laitière et considère que c'est un signal positif donné par l'Europe au marché", selon le communiqué. La France s'est fixé comme objectif de réduire de 5% sa production de lait au dernier trimestre 2016, dans le cadre du plan demandé par Bruxelles. La production française de lait a reculé pour le deuxième mois consécutif en juillet, selon les statistiques du ministère de l'Agriculture. De plus, la collecte laitière du mois d'août serait elle aussi en net retrait par rapport à celle d'août 2015, selon FranceAgriMer.  

D'après Eurostat, la croissance de la collecte laitière européenne a ralenti au premier semestre et ne progresse plus que de 3,3% sur cette période par rapport à l'an passé. Elle a même diminué au mois de juin pour la première fois depuis la fin des quotas laitiers en 2015 (-1,5% par rapport à juin 2015).

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

regis bonnin "FERME212"

la production va baisser vu le nombre d' exploitation qui dans les campagnes ont pris la décision d' arrêter la production laitière très gourmande en heures de travail 7 jours sur 7
365 jours par an.
les producteurs de lait qui travail 70 à 80 heures par semaine sont sans revenu Depuis 22 mois !!!!!
Vivre sur le vieux gagné ça dure pas longtemps les trésoreries dégradées et les échéances repoussées il faudra toujours les payer.
Tout en continuant d'engraisser le para agricole qui vit bien et ne fait pas d'effort pour nous aider.
C' est pour quand la remonter des cours sur des niveaux de 350 360 et durablement
quand l'élevage s'en va il ne revient plus

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier