[Sommet] Le Brexit, l’autre loup de la filière ovine

Raphaël LECOCQ & Anne Sophie LESAGE

Cours de la viande, renouvellement des générations, soutien à la consommation, prédations exponentielles du loup : les motifs de préoccupation ne manquent pas dans la filière ovine. Celle-ci s’inquiète par ailleurs du Brexit, qui pourrait servir de cheval de Troie aux productions néo-zélandaises, via le Royaume-Uni.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier