Un guide et une checklist pour le transport des animaux

Anne Sophie LESAGE

Un guide et une checklist pour le transport des animaux
Un guide et une checklist pour le transport des animaux

Afin d’homogénéiser les bonnes pratiques dans le transport des animaux vivants, une dizaine de pays européens ont travaillé à la rédaction d’un guide européen.

Le transport en question à la Commission européenne

Ce vendredi 10 novembre, comme l’avait annoncé la commission européenne, aura lieu la deuxième rencontre du bien-être animal « plateforme européenne du bien-être animal » dans lequel un sous groupe sera créé pour travailler spécifiquement sur les problématiques de transport. Cette plateforme a été initiée à la demande des Allemands, Néerlandais et Danois et regroupe les experts scientifiques, les ONG des 28 dans le but d'échanger et harmoniser sur les thématiques du bien-être animal.

Dans l’œil du grand public, transport et bien être animal ne font pas bon ménage. Pour Luc Marabito, chef de projet bien-être animal à l'Institut de l'élevage « ça fait 30 ans qu’on parle du transport » mais c'est un sujet qui reste « socialement extrêmement sensible ». Preuve en est, des articles sont régulièrement publiés dans la presse généraliste dénonçant les mauvaises conditions de transport des animaux. Pourtant des documents existent, le problème est qu’ils sont nombreux et différents selon les pays.

Dans le but d’avoir une vision homogénéisée du transport, la commission européenne a lancé « animal transport guides » impliquant une quinzaine de partenaires. Le groupe projet est constitué de 16 membres, issus de 10 pays européens (scientifiques, associations, opérateurs) tous impliqués dans le domaine du transport des animaux. Le projet a pour objectif d’aboutir à des documents partagés et diffusés sur le terrain, pour évaluer l’aptitude des animaux au transport et les bonnes conditions de prise en charge. Le premier travail a été de recenser et de synthétiser les bonnes et très bonnes pratiques de la quarantaine de documents disponibles dans l’Union Européenne. 

Un guide digeste

Le guide du transport animal est composé de 70 pages comprenant 350 recommandations qui couvrent toutes les étapes relatives au transport : rappels administratifs, planification et préparation au transport, manipulation des animaux et chargement… Pour que ce document, que Luc Marabito appelle « la Bible », soit digeste pour les transporteurs, il a été décliné sous forme de fiches pratiques consacrées aux points clés du transport (chargement/déchargement) ou aux animaux à risque (veaux ou vaches en lactation) ou encore aux transports spécifiques (transport de longue durée) et enfin une checklist à destination des conducteurs pour la préparation au transport. Dernière phase du projet, la vérification de la bonne application des pratiques recommandées. 

Au total, 17 fiches pratiques sont disponibles pour toutes les productions, dans les langues des pays européens ayant participé au projet.

Pour l’instant des zones d’ombre existent tout de même. A titre d’exemple, il n’existe que peu de documents en matière de transport maritime. 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires