Une signature commune « Viandes de France » pour rassurer le consommateur

Ce nouveau logo n'est pas une garantie de qualité mais d'origine des produits.

Les professionnels des filières d'élevage désireux de restaurer la confiance des consommateurs ont présenté mardi à Paris le nouveau logo "Viandes de France", une certification bleu blanc rouge volontaire, qui se décline pour toutes les productions.

Veaux, vaches, cochons, moutons, chevaux, volailles, lapins... Toutes les viandes de France ont désormais une signature commune qui a été présentée mardi par la profession, en présence des ministres de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de l’Économie. Exit le logo « Viande Bovine française (VBF) »  ou « Viande de Porc Française » (VPF), désormais toutes les filières auront une même étiquette déclinée selon les types de viande.

Cette signature commune a été adoptée et sera promue par les interprofessions spécialisées : Inaporc, Association pour la promotion de la volaille française, Comité interprofessionnel de promotion du lapin et  Interprofession Bétail et Viandes (Interbev).

À travers «  Viandes de France », les professionnels des filières françaises d’élevage garantissent aux consommateurs une viande issue d’animaux nés, élevés, abattus et transformée sur le territoire national. Un an après l'affaire des lasagnes au cheval, la profession espère ainsi rassurer le consommateur et lui redonner confiance dans les produits « Made in France ». « Avec cette signature, nous proposons un nouveau pacte de confiance entre les consommateurs et les producteurs »,  résume Dominique  Langlois, président d’Interbev.

Assurance du respect d’un salaire minimum

Pour le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, « Viandes de France » offre "une double garantie" : la certitude de l'origine des produits, mais aussi une garantie sanitaire, environnementale, de respect du bien-être animal et d’un salaire minimum pour les salariés. "L'étiquette va permettre de valoriser ces productions, de leur donner de la visibilité et ça compte aussi à l'export", explique Stéphane  Le Foll, qui appuie cette démarche.

Les nouveaux logos seront mis à disposition des opérateurs de la filière et des distributeurs dès le mois de février 2014. Ils seront progressivement intégrés aux étiquettes et emballages. Ces signatures devraient donc être visibles dès le début du mois de mars et le déploiement complet s’étalera tout au long de l’année 2014.

Dans l’attente d’une réglementation européenne qui pourrait le rendre obligatoire, la présence du logo d’origine sur les produits reste facultative. De même, elle ne concerne pas les plats préparés qui, là encore, pourraient être bientôt concernés par une réglementation européenne sur l’étiquetage.

viande.png web

 

 

 

Sur le même sujet

Commentaires 1

lim

Il faut que le consommateur soit au courant de la provenance de la viande par un logo simple et identique a toutes les viandes. Il faut surtout essayé de manger français pour continué à faire vivre l'agriculture française qui en bave. Les autres pays de l'UE importateurs de viande n'ont pas les même normes que nous au niveau du bien être animale et de traçabilité de la viande. L'Europe est devenu tellement grande que cela est trop floue quand l'on voit que la provenance est UE. Sa ne veut plus rien dire leur UE, c'est de la m... Ils ont qu'a mettre tout simplement viande en provenance de la planète terre.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier