[Vidéo] Animaux "sensibles": la FNSEA craint des répercussions sur l'élevage

[Vidéo] Animaux "sensibles": la FNSEA craint des répercussions sur l'élevage

La FNSEA regrette la décision des députés de reconnaître que les animaux sont "doués de sensibilité", craignant qu'un telchangement dans le Code civil ne "remette en cause la pratique de l'élevage".

Dans une lettre ouverte au président de la République, la FNSEA estime que cette évolution juridique pourrait "remettre en cause la pratique même de l'élevage, le savoir-faire des éleveurs en matière de bien-être animal et offrir par là-même une opportunité aux mouvements animalistes de multiplier les procédures judiciaires à leur encontre". Dans ce contexte, le président de la FNSEA, Xavier Beulin demande à François Hollande un "arbitrage" sur le sujet, lui qui s'était opposé à toute évolution réglementaire sur le sujet au moment du salon de l'agriculture. Interrogé, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll dit lui aussi jeudi n'être "pas favorable" à cet amendement. "J'ai parfaitement conscience de la nécessité du bien-être animal mais le Code rural a déjà intégré que les animaux sont doués de sensibilité. Et repasser ça dans le Code civil, je n'y étais pas favorable" même si "je ne crois pas que cela va changer des choses car il y a un parallélisme entre Code civil et Code rural", a-t-il expliqué. 

Les députés ont reconnu mardi aux animaux la qualité symbolique "d'êtres vivants doués de sensibilité", alors que jusqu'à maintenant le Code civil les considère comme "des biens meubles". Cette modification législative fait suite à une pétition lancée il y a près de deux ans par la fondation de protection animale 30 Millions d'amis, et qui a reçu le soutien de plusieurs intellectuels. François Hollande avait écarté la possibilité de modifier le statut de l'animal au moment du salon de l'agriculture. "Dans le code rural notamment, l'animal est déjà considéré comme un être sensible. Pourquoi ajouter d'autres considérations?", s'était-il notamment demandé.

Retrouvez la vidéo de l'interview d'Europe 1 : (débat sur le statut des animaux à 7:45)

 

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

Narthex

Plus ou moins d'accord avec vous Alan33, car un cheval de loisir ou de travail, en dehors de son activité , ce repose en box ou en pré, reçoit une alimentation équilibré ....bien sur il y a de mauvais propriétaires....par contre il ne sont pas cloitré dans 0,8m2 comme les goret ,qui se bouffent entre eux, qu'on est obligé de leur couper la queue....ou des poules et du piquage lié au stress.....
C'est toujours intéressant de prendre les problèmes dans l'ordre

alan33

je suis d'accord les animaux sont doués de sensibilité, la protection des animaux devra aussi s'occuper des chevaux qui ont rien demandé et qui reçoivent coup d'éperons ou de cravache pour avancer donc faire plaisir a un pois qu'on lui oblige a porté sur son malheureux dos.
Ceci est valable aussi pour tous les animaux qui tirent aussi des chariots ou autres outils au nom de l'écologie pour faire plaisir aux touristes écolo bobo comme je les appeles

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier