[Vidéo] Comment calculer l’influence climatique de l'élevage ?

Anne Sophie LESAGE

[Vidéo] Comment calculer l’influence climatique de l'élevage ?

L’élevage exerce une influence sur le climat à travers l’émission de gaz à effet de serre qui, en augmentant leurs concentrations atmosphériques, participent au réchauffement climatique. Pour calculer l’influence climatique de l’élevage, deux méthodes existent.

 

Il existe deux méthode pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) : la méthode de l’inventaire et la méthode du cycle de vie (ACV). Cette dernière prend en compte les émissions de l’intégralité de la filière (directes et indirectes) à l’inverse de la méthode de l’inventaire qui se concentre uniquement sur les émissions directes dans un périmètre temporel, géographique et économique défini.

C’est bien là toute la complexité. En effet, certains chiffres ont été confrontés par le biais de deux méthodes différentes d’évaluation. C’est le cas par exemple pour la comparaison des émissions de GES de l’élevage qui ont été évaluées à 14,5% au niveau mondial (méthode ACV), et les émissions des transports, qui seraient, selon la méthode de l’inventaire de 14%.

Autrement dit, ce sont les émissions de l’ensemble de la filière élevage : de l’alimentation du bétail à la fabrication des emballages pour distribuer la viande, qui sont comparées à la seule utilisation des carburants ; les phases de production et de distribution ne sont pas prises en compte.

La production de viande bovine, seule, ne serait responsable que de 6% des émissions de GES. 

“Programme 4 pour 1.000“ (4‰)

Le “Programme 4‰“ est un objectif de la COP21 : il vise à reconnaître l’importance des sols dans les échanges globaux de carbone. Le but est de compenser ces émissions en augmentant les stocks de carbone dans les sols de 4 pour 1.000. 

Pour Thomas Turini, Chargé de projet environnement au CIV, « une augmentation d’environ 4‰ des stocks de carbone de la planète aurait un impact majeur sur l’effet de serre. » « Les leviers d’augmentation du stockage carbone qui ont été identifiés (labour occasionnel, prairies temporaires plus longues, cultures intermédiaires, semis direct continu, ndlr) montre que le potentiel que l’on peut gagner correspond à l’objectif du 4‰ »

En France, les stocks moyens sont de 50 tonnes de carbone par hectare (GIS Sol, 2011), une augmentation de 4‰ correspond à 0,2 tC/ha/an. En regardant les estimations liées aux changements de pratiques, une augmentation des stocks de carbone présents dans les sols pourraient être faite par :

- l’implantation de cultures intermédiaires = + 0,24 tC/ha (±0,11),

- l’implantation de semis direct continu = + 0,15 tC/ha (±0,15, donc =0),

- Le labour occasionnel 1an/5 = 0,10  tC/ha

- Le labour occasionnel 1an/2 = 0,05  tC/ha

- Durée vie de prairie temporaire 3ans = 0,08  tC/ha

- Durée vie de prairie temporaire 5ans = 0,25  tC/ha

- l’implantation d’agroforesterie = + 0,30 tC/ha (0,03 à 0,41 tC/ha)

Dans ce contexte, l’objectif du 4‰ (+0,2 tC/ha/an) est donc envisageable, d’après le CIV. 

Sur le même sujet

Commentaires 12

dob

Ah,
Quand les vaches mangeront de l'herbe...
dans des prairies...
entourées d'arbres...
dans des fermes ou on cultivera principalement pour produire des aliments pour la consommation humaine....

D'accord, entre le steak ou l'avion, il faut choisir, mais cet argument ne peut servir à justifier n'importe quel type/mode de production alimentaire.

numéro6

A force d'encourager les jeunes à faire de longues études pour exercer des métiers qui ne servent à rien sinon à compliquer la vie des gens qui font un métier noble et développe de la richesse on finira par voir disparaitre les valeurs que nous ont inculqués nos ascendants

szut

d apres le CIV de la foret partout,plus d agriculture ,plus d agriculteur,tout le monde meurt,et la planète va mieux

bebel38260

bien dit trui72 pour limite la pollution la 1ere chose a faire est de limite les avions au lieu de faire de nouveau aréoport mais c'est plus facile de taper sur l'agriculture

@mrtinca

et puis quoi qu'on commence par supprimer tous les loisirs ensuite on verra pour limiter ce qui est utile

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires