Vidéosurveillance dans les abattoirs : « je retiens cette proposition » (Le Foll)

Vidéosurveillance dans les abattoirs : « je retiens cette proposition » (Le Foll)

Stéphane Le Foll ministre de l’Agriculture a déclaré au micro de RMC/BFMTV ne pas être opposé à la mise en place de caméras de vidéosurveillance dans les abattoirs.

Stéphane Le Foll a déclaré retenir la proposition faite par la commission d’enquête parlementaire, sur la mise en place de caméras de vidéos surveillance dans les abattoirs, mais garder à l’esprit les conditions de travail des salariés. Avant la mise en place de caméras, Stéphane Le Foll souhaite mettre en place une « expérimentation ». « Ces caméras ne peuvent pas être non plus une surveillance en continu des salariés qui travaillent dans les abattoirs. »

Abattage mobile

A l’image de ce qui est pratiqué en Suède, la commission d’enquête parlementaire propose également de remettre en place, l’abattage mobile à la ferme. Le ministre de l’Agriculture a indiqué qu’il allait se pencher sur la question mais il a souligné la différence de taille entre les exploitations suédoises (en moyenne 1.000 bêtes) et les françaises. Stéphane Le Foll a insisté « je veux que tout se passe bien dans les abattoirs, avant de relancer les abattoirs mobiles. »

Sur le même sujet

Commentaires 1

hetre humain

c est quopi se délire surveiller les gens au travail pire que les prisonniers ou vas t on

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier