Xavier Beulin : « L’heure est grave !»

S C

Xavier Beulin : «  L’heure est grave !»
Pour les représentants syndicaux, "l'heure est grave" .

Face aux difficultés que rencontrent les filières porcines, bovins viande mais aussi bovins-lait, la FNSEA et les JA haussent le ton et appellent à maintenir la pression auprès des transformateurs et du Gouvernement

«L’heure est grave !» C’est par ces mots que Xavier Beulin, président de la FNSEA, a fait le choix d’ouvrir la conférence de presse organisée mardi dernier sur les difficultés des filières élevage en France. Selon le syndicat majoritaire, nombre d’exploitations, qu’elles soient porcines ou bovines, sont en difficulté aujourd’hui. En porcs, « 40% des élevages bretons sont en grande difficulté et 400 élevages porcins sont au bord du dépôt de bilan ». La perte d’un naisseur-engraisseur de 200 truies est ainsi évaluée à 10.000 euros par mois.

porcs

Infographie FNSEA

La situation est également compliquée dans les filières bovines où les prix ne couvrent plus les coûts de production. En lait, la situation devient critique avec des prix en baisse et des importations qui s’envolent (+ 63% en mars-avril par rapport à la même période de 2014, selon les chiffres des douanes).

Les hausses de prix promises par les transformateurs et les industriels tardent à se faire sentir. Les prix payés aux producteurs de viande bovine ont pris 2 centimes au cours de la semaine qui vient de s'écouler, loin des 5 centimes attendus. Ce qui  pourrait mettre le feu aux poudres auprès de producteurs "en détresse" selon la FNSEA. « Les agriculteurs ont envie d’en découdre » insiste-t-il ! 

« On est en train d’organiser la liquidation de l’agriculture française » 

"Quand les opérateurs prennent des engagements, il faut les tenir, ou alors on est dans un jeu de tricheur et de menteur", estime  Xavier Beulin qui prévient : « Les agriculteurs vivent de plus en plus mal la situation où ils se trouvent" et "il ne faudra pas demander aux syndicats agricoles de faire la police dans les rangs des agriculteurs", s'ils décidaient de mener des actions contre les opérateurs. « On a des opérateurs qui ne jouent pas le jeu, on ira jusqu’au bout » renchérit Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA 

Le premier syndicat agricole et les Jeunes agriculteurs ont organisé la semaine dernière une mobilisation nationale pour "montrer la détresse des agriculteurs" qui a réuni quelque 12.000 agriculteurs. Xavier Beulin s’est réjoui que des membres de l’Appli et de la Confédération paysanne soient présents dans leurs rangs lors de ces manifestations. Le président de la FNSEA s'était d'ailleurs fait chahuter par les éleveurs lors d'un déplacement à Saint-Brieuc. Ce dernier estime qu'ils se trompent de cible : " C'est un peu fort qu'un dirigeant syndical se fasse chahuter alors que les représentants gouvernementaux passent entre les gouttes" a-t-il souligné.

« L’urgence, à très court terme, c’est de passer des hausses ». Mais la FNSEA appelle également à l’organisation de débats parlementaires à l’Assemblée nationale et au Sénat. Le Sénat aurait déjà donné un avis positif pour son organisation.

Aux difficultés économiques vient s’ajouter le volet administratif et réglementaire qui, selon la Fnsea, pèse toujours sur la compétitivité de nos entreprise et accentue la crise. « Il faut redonner à l’agriculture la place qui est la sienne. Il est inacceptable que des gens qui se lèvent à 5 heures du matin et travaillent toute la journée ne retirent aucun salaire de leur travail », martèle le président de la FNSEA qui va jusqu’à affirmer  que  l’ « on est en train d’organiser la liquidation de l’agriculture française » ...

Sur le même sujet

Commentaires 24

CLOCHE215

oui, l'heure est grave aussi pour beulin!!!

POTEAU3716

oui acide ca fonctionne aussi pour les fabriquant d engrais qui limite leur production volontairement et rationnent les distributeurs en leur allouant des quotas limiter a vendre

barinne

la secheresse personne en parle et des rat taupier sur l'Aubrac non plus il sont pire que la secheresse alors les 2cumulee je vous dit pas d'ailleur il commence avoir des betes qui creve contaminee par les rats

mach

nous avons si bien écouté notre syndicat"majoritaire" qui nous a dit de signer les contrats avec les laiteries pour qu on connaisse le prix du lait à l avance.une belle merde ils se foutent de notre gueule,il serait temps que les producteurs se réveillent et arretent d écouter ces cravatés qui ne défendent que la coop laitière qui n en a plus que le nom..et en aucun cas le prix du lait

acide

@lataupe
comment t'expliquer la taupe , oui les agriculteurs peuvent payer , j ai un ami fils d'agri qui bosse depuis 6 mois dans un groupe de fournitures industrielles , il a été etonné de voir 2 tarif un pour l'indus un pour l'agri bien plus cher evidemment
le prix des pieces , un turbo a cassé un garret , on me le vendait en concession 1800 euros hors frais de port je l'ai acheté en angleterre pour 445euros
on me proposait un piece de batteuse 800 euros + 75 frais de port disponible sous 4 jours , j'ai envoyé un lundi un mail en belgique a 19h10 à 19h 45 j'avais le devis ( 380 euros +27 euros de frais de port) piece arrivée le mercredi matin a 8h et sur cette marque je commande regulierement en belgique j 'ai mini 30% maxi 75% de moins que le prix en france , on a beau me dire qu'il y a des charges a ce niveau c de l'escroquerie , le belge ou l'angalis gagne sa vie aussi il prend aussi une marge
une carte electronique de gestion moteur , 3000 euros non reparable a cause de la resine protectrice soi disant disponible sous 15 jours , petit coup de fil en belgique , c'est evidemment reparable en echange standard je l'avais en 2 jours pour 500 euros
mais le reste c'est aussi valable un ventilateur d une chaudiere ( chaudiere acheté 3500 euros il y a 5ans ) tarif en france 815€ + 49 de fraisdeport , acheté en suede 140 euros +41 fdp ( la suede n'a pas de charge socailes c bien connu) , des bougies d'allumage de chaudieres france 230 euros , italie 15 euros oui 15

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires