Agroalimentaire : L'industrie du lait inquiète de l'envolée des prix

Les industriels du lait s'inquiètent des hausses de prix dans le secteur laitier sur les marchés mondiaux en raison d'une forte demande, surtout des pays émergents, une envolée qui devra être répercutée sur le consommateur.

Comme pour les céréales dont les cours flambent depuis quelques mois, les accidents climatiques (canicule en Russie, sécheresse en Nouvelle-Zélande,...) sont à l'origine d'une envolée des prix des produits laitiers.

« Nous sommes entrés dans un nouveau cycle de hausse, comme celui de 2007-2008, et on ne voit pas bien quand ce mouvement donnera des signes de faiblesse », estime Olivier Picot, président de l'Association de la transformation laitière française (Atla). « La demande mondiale flambe après la crise de 2008 », explique-t-il. Il prend pour exemple les importations chinoises de lait en poudre qui en 2010 ont pratiquement doublé (+88%). Les demandes de la Russie ont suivi la même tendance: beurre (+24%) et fromages (+26%).

En France, le prix payé au producteur laitier a augmenté de 9,5% en 2010 par rapport à 2009 et pour le seul mois de janvier 2011 (sur janvier 2010), la hausse est de 8%. « Pour les producteurs, c'est une bonne nouvelle mais à la condition que la distribution accepte les augmentations qui en résulteront », souligne M. Picot.

Des négociations sont en cours entre l'industrie agroalimentaire et les distributeurs concernant les prix qui seront appliqués sur 2011. Ces négociations, qui durent jusqu'à fin février, sont « difficiles », a admis Jérôme Bédier, président de la Fédération des entreprises du Commerce et de la Distribution (FCD).

Mais selon lui, « il ne faut pas jouer la spéculation à la hausse ». « Le prix du lait est contractualisé entre producteurs et industriels français et nous ne sommes pas directement concernés par les cours mondiaux du beurre et de la poudre ». En moyenne, les industriels de l'agroalimentaire demandent des hausses de 4 à 8%.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires