Avec fierté la Loire-Atlantique accueille le Congrès de la FNPL

Christophe Sablé

Christophe Sablé, président de la FDPL.
Christophe Sablé, président de la FDPL.

La FNPL regroupe l’ensemble des départements laitiers français pour deux jours consacrés à l’avenir de l’élevage laitier.

C’est avec fierté que la Loire-Atlantique accueille le Congrès de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL).
La FNPL regroupe l’ensemble des départements laitiers français et est le lieu qui permet à chacun de remonter les attentes de sa structure départementale.
À la FDPL 44, nous sommes fiers d’appartenir à un réseau qui défend les producteurs de lait en toute objectivité, sans leur vendre de rêve.
Malgré les moments difficiles que nous partageons dans la filière laitière, c’est bien le combat syndical qui permet d’avoir un contre-pouvoir dans les relations avec les entreprises de transformation qu’elles soient privées ou coopératives.
Les relations avec nos entreprises collectrices changent depuis quelques années, no-tamment par l’effet des évolutions réglementaires.
Le choix politique de la suppression des quotas laitiers va amener à une gestion des volumes beaucoup moins encadrée que par le passé, quand les CDOA ou la conférence de bassin jouaient un rôle régulateur dans la redistribution équitable des volumes à produire.
Il nous faut continuer à travailler pour un encadrement des volumes qui répondent à la conquête de marchés rémunérateurs et soit partagé entre l’ensemble des producteurs. Le poids de l’interprofession laitière est prépondérant pour une bonne organisation de la filière.
Les indicateurs de prix ayant été mis à mal par la DGCCRF, aujourd’hui, seul les orientations de marché servent pour le paiement du lait. Dans cette période d’augmentation des coûts de productions, nous devons mettre la pression dans les différents lieux où nous pouvons avoir un effet pour une amélioration des prix de nos produits. Que ce soit dans les réunions de producteurs de nos coopératives, les organisations de producteurs pour les entreprises privées, devant les GMS, les producteurs doivent montrer leurs mécontentements et leurs revendications.

Les producteurs de lait ont besoin de prix rémunérateurs, de lisibilité sur les volumes de production, pour pérenniser et moderniser leurs outils de travail.
Soyons fiers d’être producteurs de lait, fiers de notre métier. Le congrès de la FNPL est un des rendez-vous indispensable pour tracer l’avenir de la filière laitière dans un monde qui bouge, une PAC qui évolue mais qui ne doit pas oublier que l’élevage est un gros vecteur d’emploi notamment dans notre département.
Merci à tous les partenaires qui nous accompagnent lors de ce congrès et aux personnes qui ce sont ou vont s’investir pour une bonne organisation.

Programme

Les 20 et 21 mars prochains à Nantes à partir de 9 h 30
• Mercredi 20 mars :
- 9 h 30 : Accueil
- 10 h : AG Statutaire
- 11 h 30 : AG extraordinaire
- 12 h : Rapport des Secrétaires Généraux
- 14 h : Intervention des régions
- 16 h 30 : Réponse des Secrétaires Généraux
- 17 h : Débat sur le thème « Contrat : Outil d’une politique professionnelle ? »
- 20 h : Dîner de gala
• Jeudi 21 mars :
- 9 h : Discours du Président de la FNSEA
- 9 h 45 : Table ronde :
« Les producteurs de lait à l’épreuve du partage des marges »
- 11 h 45 : Présentation du département de Loire-Atlantique
- 12 h : Discours de clôture du Président de la FNPL et du Ministre de l’Agriculture.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires