Bovins lait : moins d’élevages et plus de vaches

S C

Bovins lait : moins d’élevages et plus de vaches
Les trois grandes races nationales (Prim’Holstein, Montbéliarde et Normande) représentent désormais 92.8% du cheptel (DR)

En 2013, le nombre d’élevages bovins lait en France continue de baisser alors que la taille des unités laitières augmente. Toutefois, la production laitière moyenne par vache baisse sensiblement,d’après les chiffres 2013 des adhérents au Contrôle Laitier.

A lumière des résultats des 44.520 élevages adhérents au Contrôle Laitier officiel, on constate que la taille des unités laitières accentue sa progression. L'effectif est passé de 38,7 en 1998 à 54,7 vaches en 2012 et  57,9 têtes en moyenne par troupeau en 2013 (+ 3,2 vaches).

Les trois grandes races nationales (Prim’Holstein, Montbéliarde et Normande) représentent désormais 92.8% du cheptel (soit -0,3% par rapport à l’année précédente).

8.415 kg en moyenne par vache

La production laitière brute baisse de 146 kg par rapport à 2012 pour atteindre 8.415 kg en moyenne par vache, avec des lactations dont la durée s'est un peu accrue (342 j contre 339 en 2012). Dans le même temps, le taux butyreux se stabilise à 39,6 g/kg et le taux protéique baisse de 0,2 g pour atteindre 32,2 g/kg. Sur la période 2004-2013, la production moyenne par vache a toutefois gagné 908 kg de lait et 19 jours de lactation.

La situation cellulaire s’améliore légèrement. La proportion de lactations qui comptent au moins 2 contrôles avec une numération cellulaire supérieure à 800 000 cellules baisse légèrement atteignant 15,7% (16,2 en 2012). En parallèle, la part des lactations avec l’ensemble des contrôles inférieurs à 300 000 cellules augmente légèrement jusqu’à 42,7 % (41,9% en 2012).

A noter que du fait de la baisse globale du nombre d’élevages bovins, le nombre d’adhérents  au Contrôle Laitier officiel recul de  4.2% soit 44.520 élevages.

Caprins : une conjoncture défavorable

Par rapport à 2012, la baisse très marquée de 11,2% du nombre d’élevages adhérents s’explique par une conjoncture caprine défavorable en 2013. En moyenne, la production laitière brute atteint 907 kg par chèvre en 2013 (946 kg en 2012). Cette baisse est à mettre en relation avec la diminution de la durée de lactation moyenne sur la même période (299 jours en 2013, contre 303 jours en 2012) et de la conjoncture défavorable en 2013. Dans le même temps, le taux butyreux et le taux protéique augmentent légèrement pour atteindre respectivement 36,9 et 32,6 g/kg en 2013 (36,7 et 32,4 g/kg en 2012).

Le nombre total de brebis présentes à la mise-bas en 2013 dans les élevages en contrôle laitier officiel s’élève à 304.925, soit une augmentation de 0,9% par rapport à l’année précédente. La production laitière moyenne, qui avait passé la barre des 250 litres en 2012, est redescendue en 2013 à 247,5 litres en 164 jours de traite.

chiffres clefs

Les résultats du réseau France Conseil Elevage 2013 disponibles sur le site : http://www.france-conseil-elevage.fr/les-chiffres-cles.html

 

Source Contrôle laitier 2013

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires