Cheptel bovin : Stable en 2010, légère baisse en 2011

François d'Alteroche

En 2010, le cheptel bovin de l'ensemble des 27 pays de l'Union européenne avait affiché une relative stabilité par rapport à 2009.

Le nombre total de bovins était en recul de 0,2% avec cependant un repli plus important pour les femelles reproductrices (-0,8%). «Cette évolution est essentiellement due à la baisse du cheptel de vaches laitières qui perdrait près de 375 000 têtes au sein de l'Union européenne», explique une note d'Agreste, le service statistique du ministère de l'Agriculture. Ce recul du nombre de laitières a été tout particulièrement important en France (-74 000 têtes), Pologne (-68 000 têtes), et Allemagne (-22 000 têtes).

Le troupeau allaitant européen a lui affiché une très légère progression en 2010 (+72 000 têtes). « Il est stable en France, augmente au Royaume-Uni, en Espagne et en Pologne alors qu'il décroît en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas. »

Pour l'année en cours, les statisticiens du ministère de l'Agriculture continuent de tabler sur la poursuite de l'érosion lente et régulière du cheptel européen. «En 2011, la production bovine européenne devrait atteindre 29,3 millions de têtes, inférieure de 1% à la production attendue en 2010.»

Pour l'année en cours, le nombre de vaches est attendu en recul en Irlande et cette tendance devrait être similaire dans de nombreux autres pays européens. (C. Delisle)

Pour l'année en cours, le nombre de vaches est attendu en recul en Irlande et cette tendance devrait être similaire dans de nombreux autres pays européens. (C. Delisle)

Source Réussir Bovins Viande Février 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires