Coup de frein sur les investissements

véronique Bargain

Coup de frein sur les investissements
La fin des quotas a motivé de nombreux éleveurs à augmenter leur volume de production et à moderniser et agrandir leur élevage. - © Michel Portier

Après avoir fortement augmenté en 2014 et 2015, les investissements de la filière lait diminuent depuis mi 2016, selon le Crédit Agricole.  En 2015, la hausse des investissements des filières d'élevage est notable notamment sur les prêts « Agilor » pour le financement du machinisme agricole. Ceux-ci progressent de 9,5 %, en partie grâce au dispositif fiscal (loi Macron) permettant de sur-amortir 140 % de la valeur du matériel acheté. La progression la plus forte a eu lieu en lait. Les investissements financés par la banque ont augmenté de 13 % après une hausse de 25 % en 2014. « La fin des quotas a motivé de nombreux éleveurs à augmenter leur volume de production et à moderniser et agrandir leur élevage, a souligné Jean-Christophe Roubin, nouveau directeur du marché de l'agriculture à Crédit Agricole SA, lors d'une conférence au Space. Le développement des robots de traite et d'alimentation contribue fortement à la progression des investissements. » En Bretagne, la hausse a même atteint 21 %.

Inversement de tendance depuis l'été

Sur le premier semestre 2016, pour l'ensemble des filières, les réalisations de nouveaux crédits encore augmenté de 7 %. Mais la banque note une inversion de tendance à partir de l'été, avec un recul des nouveaux emprunts moyen long terme de 8 % en juin et 19 % en juillet. En Bretagne, les réalisations en lait ont progressé de 13,8 % au premier semestre, les projets initiés avant la crise se finalisant malgré le contexte difficile.

Source Réussir Lait

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires