Crise du lait: une centaine de producteurs mobilisés contre Lactalis dans la Manche

Crise du lait: une centaine de producteurs mobilisés contre Lactalis dans la Manche

Une centaine de producteurs laitiers ont manifesté devant l'usine Lactalis de Sainte-Cécile, dans la Manche, pour protester contre le prix du lait payé par le numéro un mondial du lait, a-t-on appris vendredi auprès de la préfecture de la Manche.

A l'appel de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) et des Jeunes agriculteurs (JA) de la Manche, les manifestants se sont retrouvés en début d'après-midi devant le site de transformation de Saint-Cécile pour demander à la direction de venir s'expliquer.

"Aujourd'hui, Lactalis est le moins-disant de tous les transformateurs, nous voulions qu'ils s'expliquent publiquement et non en petit comité, et qu'ils nous disent pourquoi une citerne transportant de la crème venue des Pays-Bas a été aperçue sur le site dimanche", a indiqué à l'AFP Antoine Maquerel, président des JA de la Manche.

La direction ayant refusé de venir discuter dehors, devant l'ensemble des manifestants, ces derniers ont déversé trois remorques de détritus devant les grilles de l'usine, avant d'y mettre le feu. Ils ont ensuite remis à Lactalis le trophée du lauréat "qui paye le prix le plus bas". Contacté par l'AFP, le groupe Lactalis n'a pas souhaité faire de commentaires sur cette mobilisation.

Effet domino

"Ce prix du lait produit un effet domino car les autres entreprises laitières suivent ce mouvement, ce qui entraîne tous les producteurs dans la tourmente", ont dénoncé la FDSEA et les JA dans un communiqué. Dans un communiqué séparé, l'Organisation des producteurs Normandie Centre (OPNC) souligne que "si la situation n'évolue pas, une grande partie des producteurs de lait livrant au groupe Lactalis disparaîtront à la fin de l'année 2016".

"Pour le mois d'août, le prix annoncé par Lactalis pour la Basse-Normandie atteint 213,75 euros pour 1.000 litres, auxquels s'ajoute un impact négatif de la flexibilité de 9,18 euros pour 1.000 litres et un complément de 48,37 euros pour 1.000 litres octroyé +généreusement+ par la laiterie! Pendant ce temps, les autres laiteries normandes affichent un prix de base compris entre 270 et 310 euros pour 1.000 litres", explique le communiqué.

Outre des discussions engagées avec Lactalis, l'OPNC rappelle qu'elle travaille aussi à "introduire dans le projet de loi Sapin II des dispositions en faveur de la filière laitière".

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

likida

merci pour votre soutien
je pense qu un jour les producteurs devront arreter totalement la production de lait pour que ces grands groupes reagissent

Charlie28

Par solidarité avec nos éleveurs, j'ai décidé de ne plus consommer de produits de la marque PRESIDENT. Honte à ces grands groupes qui ne jouent pas le jeu, qui continuent à tuer la profession par leurs agissements et à prendre les consommateurs pour des imbéciles.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires