Danone monte à 90,9% dans la Centrale Laitière du Maroc

Danone monte à 90,9% dans la Centrale Laitière du Maroc

Le groupe agroalimentaire français Danone annonce qu'il va monter à 90,9% de participation dans la Centrale Laitière du Maroc après l'acquisition de près de 22% de capital supplémentaire pour 278 millions d'euros auprès de la Société nationale d'investissement (SNI).

"Cette opération fait suite à une première transaction réalisée en 2013, par laquelle Danone était devenu l'actionnaire majoritaire de Centrale Laitière", précise le groupe coté, dans un communiqué publié avant la fermeture de la Bourse de Paris.

La Centrale Laitière, leader des produits laitiers au Maroc avec 60% de parts de marché, réalise des ventes annuelles de l'ordre de 500 millions d'euros.

Indirectement contrôlée par la famille royale du Maroc, la SNI a engagé ces dernières années une transformation de société industrielle à société de portefeuille, qui l'a conduite à céder le contrôle de ses sociétés les plus développées et à augmenter leur flottant en Bourse.

A ce titre, outre l'opération sur La Centrale Laitière, elle vient de déposer un dossier d'Offre publique de vente (OPV) de ses parts restantes (9,1%) dans le producteur de sucre Cosumar, a indiqué lundi le site du quotidien marocain L'Economiste.

La SNI a débuté son désengagement de Cosumar en 2013, en cédant 27,5% au Singapourien Wilmar International, un des plus grands transformateurs de matières premières agricoles.

En 2011, la holding avait déjà cédé le contrôle de l'huilerie Cristal Lesieur au français Sofiprotéol, présidé par Xavier Beulin.

La SNI a récemment connu un changement à sa tête, avec le remplacement de Hassan Bouhemou par Hassan Ouriagli, 51 ans, également passé par plusieurs grandes écoles françaises (Polytechnique et Ponts et Chaussées).

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

skippy

Faudrait savoir, soit on nous dit produisez en France les gars, il y a des ENORMES débouchés à l'international, soit on nous dit laissons les producteurs locaux produire pour leur compratriotes mais il va falloir choisir un jour. Est-on producteur pour nourrir des chinois qui du jour au lendemain peuvent arrêter d'acheter, où pour des français qui pensent toujours que si c'est fabriqué ailleurs (Deutsche Qualitat!) c'est mieux. En tous cas je vais continuer à produire du lait et puis j'm'achèterais une Audi tiens, comme ça je serais en phase avec mon cerveau, pis j'irais manifester demain avec mon gros Fendt. Vive la France!

pietin 113

Voila comment l'argent spolié aux producteurs Français se retrouve dans la poche des financiers (à l')étranger!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires