Danone plus rentable au 1er semestre grâce à la baisse du prix du lait

Danone plus rentable au 1er semestre grâce à la baisse du prix du lait

Le groupe Danone a annoncé jeudi avoir nettement amélioré sa rentabilité au 1er semestre 2016 grâce à la baisse des cours mondiaux du lait, et confirmé ses objectifs annuels de croissance des ventes et de marge.

La Coordination rurale dénonce « le déséquilibre » de la filière

« Après Bongrain qui trinquait au champagne il y a quelques jours les 60 ans d’une de ses marques, Danone annonce aujourd’hui le doublement de son bénéfice net au 1er semestre », observe la Coordination rurale dans un communiqué de presse. Le syndicat rappelle pourtant que « les bénéfices records des entreprises agroalimentaires n’auraient jamais vu le jour sans la contribution des producteurs » et regrette que l’agriculteur soit considéré comme « une variable d’ajustement ». Pour la Coordination rurale : « une exploitation agricole est une entreprise ; les matières agricoles qu’elle produit ne peuvent plus être vendues à perte ». 

La marge opérationnelle courante, qui mesure la rentabilité de l'entreprise, a progressé de 125 points de base, un "best ever (meilleur niveau jamais atteint) ces dernières années", a souligné la directrice générale finance, Cécile Cabanis, lors d'un point presse. L'amélioration est particulièrement marquée pour la division Nutrition infantile (laits en poudre pour nourrissons).

Ce bon résultat provient pour moitié du "contexte favorable sur les matières premières", c'est-à-dire de la baisse des prix du lait et de la poudre de lait que le groupe achète aux agriculteurs pour fabriquer ses produits. Le prix du lait a chuté d'environ 15% en Europe -surtout du Nord- entre juin 2015 et juin 2016, plombé par une grave crise de surproduction après la fin des quotas européens, qui plonge une partie des éleveurs laitiers dans une situation très difficile.

En parallèle, le groupe a plus que doublé son bénéfice net, à 880 millions d'euros, principalement parce que la comparaison avec le 1er semestre 2015 lui était très favorable. A cette époque, Danone avait vu son bénéfice chuter de près d'un tiers en raison de la dépréciation de la valeur de sa marque de lait infantile Dumex en Chine, ainsi que d'un incendie dans une usine aux Pays-Bas. La vente de Dumex, finalisée le 31 mai, a généré un produit de 91 millions d'euros ce semestre. Danone a par ailleurs confirmé ses objectifs annuels de croissance du chiffre d'affaire (+3 à 5% en données comparables) et de marge opérationnelle courante. La bourse de Paris saluait favorablement ces résultats, l'action Danone prenant 1,61% à 66,76 euros, dans un marché en hausse de 0,14% à 11H13 (9H13 GMT).

Dynamique "solide" aux Etats-Unis

Le chiffre d'affaires recule en revanche de 3% sur le semestre à 11 milliards d'euros, en raison des taux de change défavorables des monnaies argentine, russe, mexicaine et brésilienne. A données comparables, il progresse de 3,8%. Au deuxième trimestre, les ventes ont progressé au global de 4,1% en données comparables, à 5,7 milliards d'euros.

Les ventes de produits laitiers frais, principale activité du groupe, voient leur volume reculer de 2% à cause de "tendances négatives" dans la CEI (Communauté des Etats indépendants). Mais elles croissent en valeur de 5,2% car le groupe s'est concentré sur les produits à plus forte valeur ajoutée. En Europe, il a ainsi relancé les marques de petits-suisse et yaourts à boire Danonino (ex-Gervais) et d'"alicaments" Actimel, et se prépare à faire de même avec les yaourts Activia.

Danone se félicite d'une dynamique "solide" aux Etats-Unis, où ses parts de marché ont augmenté de 1,2 point. Le groupe cherche à séduire les consommateurs américains avec une stratégie basée sur la "naturalité". Il s'agit d'utiliser moins d'ingrédients industriels dans ses produits et de développer des gammes sans OGM. Les produits contenant des OGM seront bientôt "clairement étiquetés comme tels", selon Mme Cabanis.

En Russie, la croissance a été "positive malgré un contexte de consommation toujours difficile". Dans le reste du monde, "les performances négatives enregistrées au Brésil et en Argentine ont été compensées par la croissance positive générée en Afrique et en Asie-Pacifique".

Les pôles Nutrition infantile et Nutrition médicale progressent d'environ 7%. Les ventes Nutrition infantile ont malgré tout ralenti en Chine "dans un contexte marqué à court terme par une volatilité accrue liée à l'évolution de la réglementation chinoise", précise Danone, qui développe dans ce pays un modèle de distribution direct, via l'e-commerce local et les magasins spécialisés, plutôt que de passer par l'intermédiaire de négociants.

Enfin, le pôle Eaux progresse de 2,7% grâce aux eaux nature et aromatisées, avec une croissance soutenue en Europe ainsi qu'en Asie Pacifique/Amérique Latine/Moyen-Orient/Afrique (Alma), mais un repli en Chine à cause de la marque Mizone.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 10

ALTOS409

c pas non plus ceux qui paye le moins les producteurs dans mon bassin grosse différence avec concurrents de même envergure

jean

Déjà en 2015 les communiqués de Danone faisait état d'améliorations importantes des marges du aux baisses du cout du lait.il serait utile que Danone préserve la rémunération de ses producteurs de lait français .se cacher derrière les prix allemands (prix du lait,prix des fromages)valorisation française du beurre et de la poudre pour fixer évolution du prix du lait n'es plus tenable.Danone est l'entreprise qui a pu le plus bénéficier de tout le travail des producteurs vis a vis de la grande distribution l'an dernier.En prix de base 2016 Danone aurait tout intérêt a être en moyenne plus de 320€./1000litres.Nous en sommes encore LOIN

1584

voila une bonne nouvelle : une entreprise qui tourne bien devrait bien payer ses producteurs. merci aux journalistes de remonter le moral des agris ; a bon entendeur salut!

Guit40

Danone est une entreprise privée qui paye ses matières premières au prix du marché et qui gagne ensuite de l'argent. Une coopérative vend le produit et enlève ses charges et donne le reste aux paysans donc si Danone gagne les Coop aussi doivent gagner... Payent elles le lait mieux que Danone ?

AT63

vivement la revolte contre c rois qui engrange des euros

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires