Des Normandes de plus en plus précoces

Franck Mechekour

Des Normandes de plus en plus précoces
- © B. Compagnon / archives

La sélection sur la production laitière et la taille a produit indirectement des Normandes de plus en plus précoces en termes de mise à la reproduction selon une étude réalisée par l'Institut de l'élevage et l'Inra(1). La précocité a ainsi été améliorée d'environ trois mois (à environ 20 mois) entre 2000 et 2010. Mais l'amélioration de la précocité n'est pas valorisée dans les élevages. L'âge à la première insémination est ainsi resté stable autour de 23 mois sur cette même période. Or cette étude confirme que "les vaches les plus performantes sont celles qui débutent leur carrière laitière tôt" .

8,7 kg de lait pour un premier vêlage entre 24 et 26 mois

Elles sont en effet improductives moins longtemps, réalisent plus de lactations, produisent plus de lait en totalité et par jour de vie : 8,7 kg de lait pour un premier vêlage entre 24 et 26 mois contre 7,2 kg pour un vêlage entre 34 et 36 mois. "Autant de raisons de bien suivre ses génisses pour repérer celles qui peuvent être inséminées."

(1) Étude réalisée sur plus d'un million de vaches nées entre 1995 et 2012.

Source Réussir Lait

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires