Distribution des fourrages : Juno, le robot pousse-fourrages et … ramasse-trophées

Raphaël Lecocq

Un an après son lancement, le robot d'affouragement Juno de Lely récolte les distinctions : Sia, Space, Sommet de l'élevage. Après les podiums, place aux stabulations ?

Bête de concours. En moins d'un an, le robot d'affouragement Juno s'est distingué sur pas moins de trois salons majeurs en France. Dernier trophée en date : un Sommet d'or au concours de l'innovation du Sommet de l'élevage à venir. Mais Juno ne se contente pas de faire le beau sur les podiums. Il fait aussi le boulot dans les stabulations. Depuis son lancement, environ quarante exemplaires ont été commercialisés en France. Rations sèches ou humides, béton de table d'alimentation plus ou moins rugueux : le robot autonome (batteries 12 V) repousse inlassablement le fourrage à portée de museau des ruminants.

Un Juno en jeu au Sommet de l'élevage

Avec les économies de temps de travail, l'augmentation de la productivité des animaux est l'argument phare du robot. Dans le « ventre » de Juno, on trouve un dispositif à ultrasons (qui repère les cornadis), un gyroscope (qui assure la rotation et le positionnement) et des capteurs de roues (qui mesurent les distances). Le robot est doté de deux organes de sécurité (palpeur et ceinture) et bien évidemment d'un programmateur pour définir son parcours. Pour fêter les succès de son robot, Lely organise un concours en marge du Sommet de l'élevage, qui se déroule du 7 à 9 octobre à Cournon (63). En jeu : un Juno à gagner. Juno est commercialisé au prix de 12 000 euros HT.

Plusieurs fois par jour, Juno paie sa tournée... (Doc Lely)

Plusieurs fois par jour, Juno paie sa tournée... (Doc Lely)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires