Dominique Langlois, président d'Interbev : Eleveurs, «ne baissez pas les bras, on aura besoin de vous»

Les responsables de la filière viande appellent les éleveurs, confrontés à de graves difficultés financières en raison de la sécheresse, à ne pas céder à la « panique » en vendant leurs bêtes.

L'association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interbev) s'inquiète de l'afflux de bétail envoyé à l'abattoir. Le surplus de bêtes est évalué à 10% et « va s'accélérer », d'après Dominique Langlois, président d'Interbev.

Les éleveurs sont d'autant plus perdants que le contexte économique est défavorable avec une chute des prix d'environ 5% et qui risque, elle aussi empirer, estime M. Langlois. «Ne baissez pas les bras, on aura besoin de vous», a-t-il lancé aux éleveurs avant d'assurer que « tous les moyens seraient mis en oeuvre pour les soutenir ».

M. Langlois a aussi annoncé la création d'une structure pour favoriser les exportations de viande française dans les pays tiers (hors Europe). Ce GIE qui s'appellera «groupement export France» aura pour principal objectif de coordonner les initiatives prises aujourd'hui, sans stratégie commune.

Ce projet porté par une partie de la filière, producteurs en tête, ne fait pas l'unanimité. Les coopératives ainsi que le SNIV-SNCP, l'organisation professionnelle des industries de la viande, y sont opposées mais n'ont pas empêché sa création.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires