Faire pâturer pour économiser les stocks

CLASEL

Faire pâturer pour économiser les stocks

Dans un contexte favorable à la production laitière et l’envolée des quotas depuis 2 à 3 ans, le nombre de vaches laitières ne cesse d’augmenter (+ 7 VL en moyenne sur la zone Clasel en 2 ans). L’accroissement des troupeaux rend le système fourrager de plus en plus sensible aux aléas climatiques. Il est donc temps de faire un point sur les stocks car les silos de maïs ont fondu cet hiver.

Au printemps, il ne faut pas hésiter à sortir tôt même si les conditions climatiques de l’hiver perturbent la valorisation de l’herbe. Le déprimage reste une étape essentielle. Avec un bon deprimage, les zones qui ont poussé en cours d’hiver seront éliminées, le tallage sera ainsi favorisé, le rendement de la prairie sera amélioré.

Pour faire face aux besoins des animaux, les couverts peuvent aussi assurer un bon appoint fourrager. Attention, cependant à ne pas laisser le couvert trop longtemps en place pour ne pas pénaliser la culture suivante. En visant des rendements important en culture dérobée, on s’expose au risque d’un manque d’eau mais aussi à des carences en azote pour la culture du maïs qui suivra. En effet, dans le cas où les résidus de cultures sont ligneux et en quantités importantes, de l’azote sera mobilisé pour leur destruction au détriment du maïs.

L’autre aspect concerne le nombre d’animaux mis à la pâture. Avec une augmentation du nombre de vaches laitières parfois supérieur à 20 %, il est impératif de réétudier la taille des parcelles (dans le cas des pâturages tournants), d’adapter les chemins d’accès, voire de créer une entrée et une sortie par paddock pour éviter les zones de piétinement. Il faudra peut-être aussi se séparer de certaines vaches laitières en sous production, qui devront être vendues plus précocement.
Avec un effectif plus important qu’à l’habitude cela permettra à contrario d’avoir une plus forte pression au pâturage et pourra aider à pâturer ras.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires