Filière lait helvète : La Suisse abandonne les quotas laitiers

D'après la Revue Laitière Française

Le 1er mai 2009, le système suisse de contingentement laitier mis en place en 1977 aura complètement disparu. À la place, l'État exige la signature d'un contrat pour une durée minimale d'une année entre le producteur de lait et son acheteur. « Les quantités produites par chaque éleveur et les volumes transformés dans les différentes filières devront obligatoirement être annoncés, et leur gestion dans une banque de données ouverte contribuera à la transparence du marché », explique le directeur suppléant de l'Office fédéral de l'agriculture.

À la place des quotas, l'État exige la signature d'un contrat pour une durée minimale d'une année entre le producteur de lait et son acheteur. (DR)

À la place des quotas, l'État exige la signature d'un contrat pour une durée minimale d'une année entre le producteur de lait et son acheteur. (DR)

Un système de prix indicatif

Pour organiser le marché du lait, le système cherchera à assurer une sécurité d'approvisionnement pour les industriels et de prise en charge du lait pour les producteurs, et la conformité aux réalités des marchés. Les contrats prévus par la loi doivent offrir une stabilité des quantités et des prix, grâce à un système de prix indicatifs qui est maintenant accepté par la filière. Et pour les quantités qui sont ou deviennent excédentaires, une bourse sera ouverte, avec comme prix de départ le prix mondial de la poudre de lait entier.

Source Réussir Lait Elevage Janvier 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires