Fin 2014 : les prix du lait fléchissent et la collecte ralentit

S C

Fin 2014 : les prix du lait fléchissent et la collecte ralentit

La hausse de la collecte de lait de vache par rapport à la campagne précédente ralentit depuis la fin de l’année 2014. Le prix fléchit à 336 €/1000 litres en novembre 2014.

Hausse des fabrications de beurre et de poudres de lait

Fin 2014 : les prix du lait fléchissent et la collecte ralentit

En cumul sur  2014, ce sont  essentiellement les fabrications de beurre et de poudres de lait qui absorbent l’excédent de production : +7,2% pour le beurre par rapport à la même période de l’an passé, +20,3% pour le beurre anhydre de crème (MGLA) , +24,5% pour la poudres de lait écrémé réengraissées ou non, +6% pour les autres poudres de lait (entier ou demi-écrémé), de +6% à +16,8% pour les caséines et caséinates.

Les fabrications de fromages progressent mais à un rythme moins soutenu : +3% pour l’emmental, et +0,9% pour les fromages de lait de vache à pâte persillée. Celles de camembert reculent de 5% et celles de raclette de 0,8%.

Les fabrications de lait UHT reculent de 4,4 % par rapport à la période précédente.

En novembre 2014, la collecte de lait de vache ne progresse plus que de 2,1 % par rapport au mois de novembre 2013 (+ 2,8 % en octobre 2014 et + 7,5 % en septembre 2014 par rapport aux mêmes mois de la campagne précédente). D’une année sur l’autre, la collecte progresse surtout dans les régions du Nord-Est de la France (+ 8,1 % en Lorraine-Alsace, + 6,3 % en Rhône-Alpes, + 4,2 % en Bourgogne), mais reste toujours en recul dans les régions du Sud.

Un ralentissement qui, selon les données de France-AgriMer, se confirme pour le mois de décembre 2014, avec des volumes collectés qui seraient au même niveau que ceux de décembre 2013.

Un prix en baisse de 19 €/1.000 l sur un an

Le prix du lait standard 38/32 g/l est évalué à 336 €/1.000 litres en novembre 2014, en retrait de 19 €/1.000 litres par rapport à novembre 2013 et en baisse de 17 €/1 000 litres par rapport au mois d’octobre 2014, ce qui explique en partie le ralentissement de la hausse de la collecte.

En cumul depuis le début de la campagne 2014/2015, la collecte de lait de vache progresse de 5,8% par rapport à la campagne 2013/2014. Néanmoins, le quotas ne sera toujours pas atteint puisque la collecte cumulée et corrigée de la matière grasse serait en retrait de 405.000 tonnes par rapport au quota national, soit un "déficit"  de 2,4 %.

La production du Royaume-Uni et de la Pologne ne fléchit pas

Le dynamisme de la collecte laitière européenne constaté depuis le début de la campagne semble s’estomper à l’approche de l’hiver. Toutefois, dans certains pays, les éleveurs n’ont pas encore ralenti la hausse de leur collecte grâce à de meilleures conditions de production (qualité des fourrages, prix des aliments).

Ainsi, au Royaume-Uni et en Pologne, la hausse dépassait 5 % en novembre 2014 par rapport à novembre 2013. En revanche, aux Pays-Bas et au Danemark, la progression de la collecte se limite à 2 % et celle de l’Allemagne augmente tout juste de 1 % par rapport à l’an passé.

lait

 

Source D'après Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires