Fin des quotas laitiers : déception des producteurs français

Fin des quotas laitiers : déception des producteurs français

La Commission européenne a avancé la possibilité de créer un « observatoire du marché laitier » pour gérer l'après-quota en 2015 sans convaincre les organisations françaises qui réclament mercredi des « outils concrets » après une réunion à Bruxelles censée les rassurer.

« Où sont les outils d'anticipation et de gestion des crises ? » demande le syndicat des Jeunes agriculteurs (JA) dans un communiqué publié au lendemain de la réunion convoquée par le commissaire à l'Agriculture Dacian Ciolos.  « Nous qui étions venus écouter des propositions concrètes en souhaitant y apporter nos remarques, avons assisté à un énième débat idéologique stérile et caricatural » juge-t-il.

« A quoi bon un observatoire (des marchés des volumes et des prix) si aucun dispositif d'anticipation de crise n'y est adossé ? Comment éviterons-nous des hémorragies comme 2009 ? » poursuivent les JA qui demandent au ministère de l'Agriculture une réunion des « acteurs de la filière pour aboutir à une proposition concrète à faire » au commissaire Ciolos. Pour la Confédération paysanne, « l'observatoire du marché laitier ne pourra être efficace sans un système de maîtrise et de répartition de la production mis en place rapidement » estime-t-elle à son tour, appelant le ministre Stéphane Le Foll à « travailler avec ses collègues européens pour assurer la stabilité des revenus des paysans ». M. Le Foll a déjà souhaité ces derniers mois la création d'un dispositif européen pour éviter la surproduction qui provoquerait un effondrement des cours. Appliqués depuis 1984, les quotas laitiers ont permis de restreindre la surproduction laitière pour l'adapter à la demande.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires