France : une collecte de lait en nette progression

S C

France : une collecte de lait en nette progression

La collecte de lait de vache chez les éleveurs français est en nette progression depuis le début de l’année. Mais le quota national n’est toujours pas atteint, à deux mois de la fin de la campagne 2013/2014.

D’après les dernières prévisions de l'enquête mensuelle laitière SSP/FranceAgriMer, la collecte laitière a augmentée de 6,7% en janvier 2014 et de 7,8% en février 2014 par rapport aux mêmes mois de l’an passé.

Une relance de la production logique dans un contexte de hausse du prix du lait et de stabilisation du prix des aliments pour vaches laitières. En février 2014, le prix du lait standard avoisine 386 €/1 000 litres, soit une hausse de plus de 63 €/1 000 litres par rapport à l'année précédente.

En cumul depuis le début de la campagne 2013/2014, la collecte de lait de vache progresserait de 2,6 % par rapport à la campagne précédente.  Le taux de matière grasse serait, en moyenne de 40,93 g/l, proche du niveau atteint l’an passé.

Un quota national toujours pas atteint

Cependant, la collecte cumulée et corrigée de la matière grasse est toujours en retrait par rapport au quota national : le « déficit »  total estimé  à la fin de l’avant dernier mois de la campagne laitière 2013/2014 dépasserait largement le million de tonnes, soit encore plus de 5% de la collecte nationale.

Dans la plupart des pays du Nord de l’Union européenne, la collecte a également fortement augmenté depuis l’hiver. Cette forte production s'explique par un prix du lait et des conditions climatiques très favorables. Les hausses de collectes seraient comprises entre +4 % et +10% entre janvier et février 2014.

Ainsi, en Allemagne la collecte aurait augmenté de 4,5 % en février et le dépassement du quota estimé serait supérieur à 2%. La forte croissance de la production de lait devrait conduire les Pays-Bas à dépasser leur référence de 4%. Au Royaume-Uni, malgré des hausses de collecte supérieures à 10% enregistrées sur ces derniers mois, le pays devrait terminer sa campagne laitière en forte sous-réalisation.

Source Agreste Conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 12

difference

LEs eleveurs laitiers non pas les memes contrainte que moi cerealier.
c'est du 7/7 24/24, rien que pour cela, il devrai avoir un vrai prix renumerateur, un point c'est tout!

AIGLE201

ca fait des années que le quota national n'est pas atteint ce qui montre que le grossissement des ateliers par la suppression des petites structures ne permet pas de produire autant.Mais c'est pas grave on va importer le lait manquant à bas prix au pays de l'est puisqu'on leur a promis que l’Europe allait augmenter leur niveau de vie et tant pis si notre industrie fou le camp et les emplois avec.Vive la productivité et vive le chômage.

popeye80

Tu as raison, éleveur, a moins de 400 E tu couvres à peine tes charges et ta propre rémunération. Sachant que les indicateurs de marché sont quasi tous au vert. Les robots se vendent comme des petits pains, c'est que les éleveurs gagnent bien leur vie diront certains. c'est oublier qu'il faut bien faire face à la baisse de la main d'oeuvre dans les élevages et ne pas laisser dépérir notre outil de travail; investir ou embaucher. C'est aussi sembler ignorer que, faute de rémunération suffisante du lait, les investissements se font au détriment de la rémunération de l'éleveur qui se contente de 1000E par mois parfois moins pour 60 à 70 heures/semaine alors qu'il pourrait prétendre à 2 à 3 fois plus compte tenu du travail réalisé et de ses nombreuses contraintes...

grigri

arretez avec les robots c'est le même prix qu'une salle de traite! il y a juste un peu plus de frais d'entretien mais je suis désolé quand on voit le cout de 31000 euros pour un salarié moi je préfère le robot il ne s'énèrve jamais ne se plain pas et travaille tous les jours. et puis que je sache c'est un outil de travail! qu'elle que soit l'installation un prix du lait de base devrait etre payé au moins 350 pris de base pour vivre déçament comme des humains.

agricool

vous avez aussi le plus d'aide,
1 charrue pour 50 ha labouré par an,
des moissonneuses pour 200 ha
gérez vos ferme avant de vous plaindre
l'année dernière est une année record en vente de matériel en france alors...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires