Inquiétude des producteurs face aux stocks massifs de lait en poudre dans l'UE

Inquiétude des producteurs face aux stocks massifs de lait en poudre dans l'UE

Des producteurs de lait ont tiré la sonnette d'alarme mercredi en Belgique sur le niveau des stocks de lait en poudre dans l'UE, achetés au plus fort de la crise dans le secteur et dont la remise en vente menace selon eux la stabilité des marchés.

"Le lait en poudre est un obstacle à la reprise du marché sur le long terme", a estimé Romuald Schaber, président de l'European Milk Board (EMB, syndicat européen représentant 100.000 producteurs de lait), à l'occasion d'une visite dans un entrepôt belge, à Herstal (est), où s'entassent des centaines de milliers de sacs de lait écrémé en poudre. Selon le dernier relevé de l'Observatoire européen du lait du 18 janvier, l'UE stocke au total quelque 378.578 tonnes de lait écrémé en poudre.

Depuis juillet 2015, la Commission européenne a acheté des milliers de tonnes de lait écrémé en poudre pour soutenir le prix du lait, en chute libre, à un prix d'intervention d'un peu moins de 1.700 euros la tonne. Elle essaie de revendre progressivement ces stocks depuis un peu plus d'un an, mais avait jusqu'à présent presque toujours refusé de finaliser les adjudications sur le marché pour cause de prix trop bas. Elle a ainsi écoulé 220 tonnes de produit en 2017. Elle a aussi vendu 1.864 tonnes lors des dernières enchères en date, à la mi-janvier, au prix minimum de 119 euros pour 100 kilogrammes et avec une fourchette de prix allant jusqu'à 135 euros pour 100 kg.

Pour l'EMB, ces stocks qui s'entassent dans les entrepôts, principalement en France, en Belgique et en Allemagne, "ne peuvent pas être remis sur le marché" au risque de le déstabiliser encore. Le syndicat européen réclame un plafonnement de la production de lait et un prix d'intervention à 30 centimes le kilo. "Nous les agriculteurs devons nous unir pour défendre un prix du lait qui couvre les coûts de production, y compris un salaire, soit 45 centimes", a plaidé Erwin Schöpges, administrateur belge de l'EMB.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 10

Bouille2

C est le résultat de la fin des quotas
Il fallait les garder .
vive ces technocrates a Bruxelles qui les ont supprimés !
Combiens d exploitations vont arrêter la production laitière ?
Il faut les remettre (les quotas )au plus vite
Sur les base de ceux qui était produit dans chaque pays .

invictus

Il est tant que l'on sache se remettre en cause!! et arrêter avec cette image détestable des détritus jeter devant les super marché à croire que les fermes sont de vrais poubelles!! quand on demande aux consommateurs de mettre la main à la poche il faut le respecter on ne peut plus produire sans s'occuper de savoir si notre lait est bien valorisé alors prenons nous en main et réfléchissons ensemble à une maîtrise de l'offre de lait

invictus

rien de surprenant a tous ces stocks... chacun à penser a sa gueuele al al fin des quotas et tout le monde a produit du lait au delà du raisonnable avec l'impossibilité de gérer la production par la profession.. c'est nous qui les avons créé ces stocks incité par des coops et leur tour de séchage qu'il faut faire tourner même si il n'y a pas de débouché. Le miroir aux alouette chinois avec ses soi disant besoin énorme en poudre de lait ont permis à des capitaux chinois de rentrer dans le capital de nos coops et ainsi se fournir en poudre de haute qualité à bas prix.

Gepetto

On c est sans t, il elle on travaille, ils elles ONT travaillé, respectons un peu plus la grammaire, ....vive Dieu.

eleveur

les stocks? Fait par qui?Pour qui?
Ont nous explique que faire du beurre pour les privés c'est hyper rentable, quitte a mettre le reste en poudre, alors ont a pas a ecouler les stocks des industrielles qui se GAVENT avec le beurre. Qu'ils prennent leur responsabilité! Nous, sa fait des années qu'ont travaille a perte pour eux, ont va pas encore evacuer leur poudre a nos frais!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires