La collecte de lait de vache recule

La collecte de lait de vache recule

En septembre 2012, la collecte de lait de vache est en baisse de 7 % par rapport à septembre 2011 du fait des fortes chaleurs de l’été mais aussi la baisse du prix du lait.

« Confrontés à des conditions climatiques sèches de l’été qui ont considérablement diminué les disponibilités en herbe, à l’envolée du prix des céréales mais aussi pénalisés par la baisse du prix du lait, les éleveurs ont été contraints de limiter la distribution d’aliments composés, réduisant ainsi la production de lait », explique FranceAgriMer.

En conséquence et pour la première fois depuis le début de la campagne 2012/2013, la collecte cumulée de lait de vache estimée fin septembre est en retrait de 1% par rapport au niveau atteint sur la même période de 2011.

Selon les premières estimations de FranceAgriMer, la collecte de lait de vache continuerait de baisser en octobre 2012, en recul de 4 % par rapport au mois d’octobre 2011.

Dans l’Union européenne, la collecte laitière est également morose. Les pays sont confrontés aux mêmes problèmes conjoncturels, comme la faiblesse du prix du lait ou l’envolée du prix des céréales. Ainsi, la production de lait diminue dans les pays de l’Europe de l’Ouest mais semble toutefois se reprendre dans ceux de l’Europe du Nord. Elle reste cependant un peu plus dynamique dans les pays de l’Europe de l’Est.

lait

Source Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 17

charlo14

Désolé Mr Géo mais relisez bien, je n'ai jamais dit sa !!

bouilli

y sont les gars de la fédé qui il y a qq années nous disaient allez y les gars faut produire ,bialn on a surproduit l'année d'apres ca s'est ecroulé et depuis plsu rien .....rappelons nous le mutisme en 2008 de la fédé 800suicides dans l'années et rien mais comme en france les electeurs oublient tout on aura la meme soupe a la ca

geo

Donc, @Charlot14, vous admettez par votre discours que le prix de 400e est peut être légèrement surévalué.

Et pourtant

Attention je ne dis pas que je suis contre un lait à 400, je dis juste que c'est improbable donc à partir de la il faut s'adapter, une étude du BTPL (disponible sur leur site) évoque une variation des coûts de 180 à 530 €, là aussi tout est dit. Et honnêtement croyez vous que les coops s'engraisse alors qu'elles plient les unes à la suite des autres

charlo14

Regarde les plus grande fortune mondiale, tu retrouve beaucoup d'entreprise agro (Bongrain, lactalis,...etc) alors arrêtons de les plaindres, et puis tous le monde cherche a trouvé des alternatives pour acheté moins, mais arrivé a un certains point ce n'est plus rentable, les investissements et normes FRANCAISES poussent les coût de production vers le HAut !!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires