La FNPL veut lancer une « charte de valeurs » pour un prix du lait « équitable »

Anne Sophie LESAGE

La FNPL veut lancer une « charte de valeurs » pour un prix du lait « équitable »

Pour garantir le prix payé au producteur, la Fédération Nationale des Producteurs de Lait, veut mettre en place une « charte de valeurs » qui engagerait les distributeurs et les transformateurs à être transparents sur les prix.

« Les producteurs ne peuvent pas supporter seuls la volatilité » et c’est bien là l’intention de la « charte de valeur. » Elle a deux objectifs : « lutter contre la volatilité en lissant le prix entre les pics hauts et bas sur le marché intérieur mais également arriver à une répartition de la valeur juste et équitable » a précisé André Bonnard, secrétaire général de la FNPL avant d’ajouter « un prix qui ne permet pas de couvrir les coûts de production, n’est pas un prix juste et équitable » Pour le secrétaire général, « il est également important que le consommateur sache la vrai valeur du produit. »

Sur le principe, les distributeurs seraient d’accord, à la condition qu’il y ait une transparence de la part des transformateurs sur le prix payé au producteur. Et c’est là où le bât blesse, car « sur les 320 millions d’euros d’aides versées pour la revalorisation du prix du lait en 2015, le médiateur des relations commerciales agricoles estime que seulement 120 millions sont arrivés dans la poche des producteurs » précise André Bonnard.

La FNPL se donne jusqu’au 15 janvier pour obtenir les signatures des transformateurs et distributeurs sur cette charte de valeurs. Ce document sera coécrit par les différentes parties prenantes et sera prévu pour une mise en application immédiate. Ce contrat tripartite permettrai de « pérenniser le travail effectué en 2015 » par la FNPL dans le cadre des tables rondes du ministère de l’agriculture.

Sur le même sujet

Commentaires 7

Jean

Les médiateurs donnent beaucoup d'espoirs aux producteurs.Nos responsables comptaient sur eux pour faire appliquer leurs propos aux entreprises.Lorsque ils doivent aller au milieu entre une entreprise et les représentant de ses producteurs ils n'ont pas encore été décisifs .

freiheit

de grand noms pour de tres petites actions ,,, au lieu d investir en poesie et payer plein de monde a inventer de grande charte nous donner des prix!!!!!!

@rmt2974

bilan mieux vaut travailler dans une boite de com , on parle de competitivité allez qu on supprime la moitié de ceux qui se goinfre sur la bete

RMT2974

Après "Le Pacte", "Le livre Blanc" voici maintenant "La Charte"
Beaucoup de com.
Pendant ce temps là on ne parle pas des vrais problèmes de notre filière
Conclusion: pour certains il est préférable de faire de la politique plutôt que de regarder la réalité en face

szut

la FNPL demmande a elle meme (les coops)si il veulent bien signer,marrant.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires