Lactalis reprendra tous les laits infantiles produits à Craon sans considération de date

AFP

Pour de lait en supermarché.

Lactalis reprendra tous les produits laitiers infantiles fabriqués sur son site de Craon (Mayenne), "quelle que soit leur date de fabrication", a annoncé vendredi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire après s'être entretenu à avec le président de l'entreprise.

"Lactalis reprendra tous les produits de laits infantiles fabriqués sur le site de Craon, quelle que soit leur date de fabrication, dans tous les lieux de commercialisation, en particulier la grande distribution et les pharmacies", a indiqué le ministre lors d'un point presse, élargissant ainsi le précédent rappel qui courait à partir de février 2017.

Bruno Le Maire souhaite ainsi "éviter les retards, les difficultés dans le tri des lots et le risque d'erreur humaine". "J'ai d'abord demandé à M. (Emmanuel) Besnier, le président de Lactalis, de faire preuve de davantage de transparence, car je pense que la transparence est un gage de confiance pour les consommateurs et l'ensemble des Français", a déclaré le ministre qui s'est finalement présenté seul devant la presse.

En dépit de l'appel que lui a lancé le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert, vendredi matin sur RTL, à venir s'exprimer publiquement, le patron du leader mondial du lait est arrivé à Bercy par une entrée dérobée, évitant soigneusement les caméras. "Le président de Lactalis communiquera publiquement sur les causes de la contamination dès qu'elles seront établies", a assuré M. Le Maire.

"Lactalis fera ensuite tous les investissements nécessaires sur le site de Craon pour garantir la sécurité sanitaire du site et éviter que ne se reproduisent de telles contaminations", a-t-il ajouté, écartant ainsi implicitement le spectre d'une fermeture du site actuellement à l'arrêt et dont 250 des 327 salariés sont au chômage technique.

Après le "premier enjeu" qu'est la sécurité sanitaire des consommateurs, M. Le Maire a exprimé sa préoccupation pour l'emploi sur le site de Craon, en Mayenne, et au-delà, les agriculteurs de la région, avant d'évoquer son souhait de sauvegarder la "réputation" de la filière laitière dans son ensemble, "une filière d'excellence qui doit le rester".

Pour ce qui est des sanctions qu'encourt Lactalis dans cette affaire, le ministre a logiquement rappelé qu'une enquête judiciaire était en cours. Il a enfin indiqué avoir échangé avec les associations de consommateurs, qui lui ont apporté des "idées tout à fait pertinentes pour améliorer les procédures de retrait". "Tout cela a un coût, mais la sécurité sanitaire des Français, elle n'a pas de prix", a conclu Bruno Le Maire.

Sur le même sujet

Commentaires 6

manuelveur

je pense que nos organisation devraient deposes des plaintes contre lactalis car nous on nous pénalisent pour les butyriques les leucocytes les germes dans du lait qu ils vendent par ailleurs Et si le marcher s effrondre nous seront encore les dindons de la farce si nous devons etre blancs que nos industriels le soit aussi

jean

la décision prise le 22 décembre, veille du Weekend de Noel, était un élargissement du principe de précaution.Alors que les pots des nouveaux retraits commercialisés depuis le 15 février n'avaient entrainées aucune salmonellose ,Toute une communication a charge s'est faite comme si ces laits étaient empoisonnés.C'est scandaleux .Personne n'a communiqué sur consigne du ministère de la santé de faire bouillir si les gens n'ont pas d'autres lait

jean

sur les millions de pots fait dans cette usine de Craon depuis le 15 février 2017 il y a très,très peu de pots contaminés.d'ailleurs seul 12 lots étaient retiré le 1° Décembre à partir des cas de salmonellose détécté et tous heureusement guéri.Les analyses de routines et elles sont nombreuses comme celle des services des fraudes étaient toutes bonnes.

marin 347

lactalis a fait couler bon nombre d agriculteur ses le moment lever de couler lactalis consommateur n achetez plus de produits lactalis ils ont gagner de l argent au devant des consommateurs et des producteurs qui sont les cons de services il faut les couler de meme que leclerc pour moi ses des djihadistes a abattre

bou21

vous pensez qu'ils seront vraiment perdu ? pour ma pars je pense qu'ils seront exportés à bas prix dans des pays pauvres qui n'auront pas les moyens de se défendre . pour etre sur faut qu'ils soit détruis sur place ,mais qui paiera la facture ??

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires