Lait de vache : la baisse de la collecte ralentit

MB

Lait de vache : la baisse de la collecte ralentit

Après trois mois de fortes baisses sur la collecte de lait de vache, dues notamment à des conditions climatiques défavorable, la collecte semble se rétablir.

En mai 2013, la collecte de lait de vache enregistre un repli de seulement 2 % par rapport au mois de mai 2012. Les régions qui restent le plus en retrait par rapport à mai 2012 sont l’Auvergne, les Midi-Pyrénées, l’Aquitaine et la Bourgogne.  Un léger abaissement du coût élevé des aliments pour le bétail amorcé depuis le début de l’année ainsi qu’une discrète revalorisation du prix du lait en mai 2013 n’ont pourtant pas permis de relancer la collecte.

Ainsi, sur les deux premiers mois de la nouvelle campagne (avril et mai 2013), la collecte de lait enregistre un repli de 3,3% par rapport à la précédente. En mai 2013, le taux de matière grasse relevé est de 39,92 g/l, soit un recul de 0,16 g/l par rapport à mai 2012. En revanche, calculé en moyenne depuis le début de la campagne 2013/2014, il est en hausse de 0,16 g/l par rapport à la même période de la campagne précédente, établit à 40,53 g/l.

Les estimations de FranceAgriMer prévoient un ralentissement du recul de la collecte de lait de vache en juin 2013. Les conditions météo plus favorables depuis la mi-juin ont permis de stimuler la repousse de l’herbe et de favoriser la reprise de la production de lait et ceci sans avoir recours aux concentrés. Autant d’élément qui font se rapprocher la courbe de la collecte de 2013 de celle de 2012. Et si les conditions météorologiques continuent d’être optimales, elle pourrait même la dépasser.  La tendance baissière s’inverse d’ailleurs durant la dernière semaine de juin dans les régions les plus productrices comme la Bretagne avec une hausse de 1%, les Pays de la Loire avec +1,8%, la Basse-Normandie qui enregistre une hausse de 2,4% et l’Auvergne dont la collecte augmente de 5,2%.

A l’échelle de l’Union européenne, la collecte de lait de vache reste en retrait mais affiche les débuts d’une reprise dès le mois de mai. Ce sont les pays de l’Europe du Nord qui en bénéficieraient le plus grâce à des meilleures conditions climatiques mais surtout à un prix du lait revalorisé au mois de mai 2013 par rapport au même mois l’année passée, le Danemark enregistre par exemple une hausse de 25%.  

Source Agreste conjoncture

Publié par MB

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires