Lait: Lactalis dénonce le "discours irresponsable" du "syndicalisme agricole"

Lait: Lactalis dénonce le "discours irresponsable" du "syndicalisme agricole"

Le groupe laitier Lactalis a dénoncé jeudi le"discours irresponsable" du "syndicalisme agricole", à quelques jours d'une vaste manifestation prévue lundi devant le siège du groupe, à Laval.

"Il n'y a qu'en France où le syndicalisme agricole refuse la réalité du marché et s'en prend à une entreprise en particulier, avec un discours irresponsable que le groupe Lactalis a dénoncé et condamne fermement", écrit le numéro un mondial du lait dans un communiqué. Pointant du doigt un "dénigrement contre-productif", Lactalis s'interroge: "Quel modèle souhaite la FNSEA et la FNPL (branche "lait" du syndicat agricole majoritaire, ndlr)? Une France laitière en dehors du marché avec une forte réduction des volumes et du nombre de producteurs ou une agriculture qui essaie de rester parmi les leaders européens?" 

Irresponsable

Rappelant que cette crise est "avant tout une crise de surproduction", Lactalis affirme aussi que, "parmi les grands producteurs de lait, la France est aujourd'hui celui où le prix du lait est non seulement le plus élevé mais, au-delà, il est nettement supérieur à ceux de tous les grands concurrents européens et notamment l'Allemagne, premier producteur européen". "Le groupe Lactalis, conscient des difficultés rencontrées par les producteurs de lait, a fait le choix du développement de ses activités en France, choix compris des producteurs dans le cadre de relations bien loin de refléter les déclarations irresponsables des représentants de la FNSEA et de la FNPL", conclut le communiqué.

Plusieurs jours

A l'initiative de la FNSEA et des JA, des producteurs de lait venus de Bretagne, Normandie et Pays de la Loire doivent manifester à partir de lundi à proximité du siège de Lactalis. L'action, prévue pour durer plusieurs jours, vise à contraindre le groupe laitier de fixer un prix d'achat du lait plus élevé aux producteurs. Le prix appliqué par le géant laitier en juillet 2014 était de 363 euros pour 1.000 litres contre 257 euros en juillet 2016. Le prix de production moyen est estimé autour de 350 euros pour 1.000 litres.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 15

promouvoir la sarthe ,,??

bravo la FNSEA et dire qu;il n y a que les cotisants qui obtiennent les droits a produires...continuez .ça deviens naz.. pauvre monde agricole

vachementbien

La majorité des laitiers ont cru produire plus au prix de la production avec quota. C'est cuit, le prix plafonnera à 300 Eur. Une grande partie des producteurs devraient plutot réflèchir à produire un lait fermier traditionnel à base d'herbe avec un véritable cahier des charges de confiance pour les consommateurs. Laisser faire aux gros, le lait industriel 100% mais! Pour la majorité des fermes de 50 vaches, seul un lait certifié, tracé, responsable et durable pourra trouver un prix sur le territoire français...

bearn

si monsieur Besnier qui est à l'origine du groupe lactalis voyait comment vous traitez ses producteurs qui sont la base de toute la filiere je rappelle, il mourrait une deuxième fois mais je sais que ça vous est complètement égal d'acheter du lait issu de main d'œuvre exploitée tant que vos marges augmentent !

JJ

Il faut arrêter d'investir dans du matériel couteux et inutile et le lait à 250 euros vous fera gagner de l'argent

Toto82

On s est fait totalement avoir avec cette Europe, surproduction oui! Mais pas en France on a été les seul à maintenir notre production à peu près constante. Soit on garde une Europe et on met les mêmes règles pour tout le monde, soit on la quitte. En france on a plus de charges, plus de contraintes, et nos subventions partent dans les autres pays.. 13 milliards donnés et seulement 7 reçu par nos agris. Et dans les 7 combien vont aux organismes de contrôle (dreal, agence de l eau, ddt, etc...) et donc pas directement aux agris.. avec ça on peut pas avancer. L agriculture française crève !!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires