Lait: Sodiaal pénalisé en 2015 par la fin des quotas et l'embargo russe

Lait: Sodiaal pénalisé en 2015 par la fin des quotas et l'embargo russe

La coopérative laitière Sodiaal a vu ses ventes régresser en 2015, touchées par la fin des quotas et l'embargo russe, indique le groupe mercredi, tandis que ses sociétaires viennent d'accepter le rapprochement avec une coopérative normande.

En 2015, Sodiaal a réalisé un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros, contre 5,4 milliards en 2014, dont 25% réalisés à l'international et près de 10% hors Union Européenne, selon le communiqué du groupe. L'exercice a été touché par les effets "non maîtrisés" de la fin des quotas laitiers européens et la surproduction de lait qui a fait chuter les prix, et par la persistance de l'embargo russe sur les importations agricoles en provenance de l'Union européenne, explique le groupe.

Sodiaal a notamment subi une forte exposition de son métier fromage (Entremont) au marché des fromages allemands dont les prix se sont établis, au second semestre, à un niveau inférieur à celui de 2009. La coopérative a également dû faire face à un coût de gestion élevé de ses excédents. Selon le groupe, quatre métiers sur cinq ont cependant "tenu bon en 2015 malgré la conjoncture particulièrement difficile": la production laitière, le lait/crème/beurre, la nutrition et les ingrédients laitiers, ainsi que l'ultra-frais et les surgelés.

"Endettement maîtrisé"

L'excédent brut d'exploitation (EBE) consolidé a lui progressé de 25 millions d'euros, à 118 millions. "La solidité du bilan a été préservée et l'endettement maîtrisé à un niveau inférieur à celui de 2014 (soit 220 millions d'euros)", souligne Sodiaal. Sodiaal indique qu'il poursuivra en 2016 "ses actions entamées en 2015 afin notamment de déconnecter progressivement ses activités de la volatilité des cours mondiaux" en développant les appellations d'origine protégée (AOP) et le lait bio, "d'améliorer ses performances opérationnelles et de consolider sa santé financière". 

Les sociétaires de Sodiaal Union, réunis en assemblée générale mercredi, ont également approuvé le rapprochement avec la Coopérative Laitière de Haute-Normandie (CLHN), qui l'avait elle même approuvé le 26 mai. Les deux coopératives avaient déjà signé en 2014 un partenariat industriel et commercial permettant à CLHN de s'appuyer sur le savoir-faire des équipes de Sodiaal pour la réalisation et l'exploitation d'une nouvelle usine de transformation du lait dédiée à la microfiltration à Maromme, en Seine-Maritime.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

dll

chiffre d 'affaire en baisse ebe en hausse? cherchez l'erreur
quasiment toutes nos coop sont dans cette situation cette année alors que le resultat de la "ferme france" n'aura jamais été aussi mauvais ( crise du porc de la viande du lait des oeufs....)
bref allez les gars continuons a bosser pour payer richement nos administrateurs, et nos administratifs!!!
PS si tu veux faire plus de lait sodiaal en distribue encore!! il y a de la surproduction??
Non comme toujour le salaire de nos directeurs sont indexés au volume ( plus tu produit donc tu bosse plus ils gagnent)!!!!!!!
vives nos coop
comme disait mon père si les coop deviennent trop grosse on en perdra le contrôle, je crois que c'est arrivé.

jeje612

merci sodiaal EBE plus 25 million moi produteur ebe dans les abiss
avec du lait a 350 euros tonne sodiaal faisais des benefices alors avec du lait prix A a 290euros tonnes et un prix B 193 EUROS tonne( soit MINIMUM!!!!! 10% de la collecte il serais quand meme regrétable qu il n équilibre pas
merci producteurs sodiaal votre mort arrivera peut etre a tenir le paquebot sodiaal a flot

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires