Le coût record des matières premières fragilise les élevages

Emeline Bignon - Réussir Lait Septembre 2012

Le coût record des matières premières fragilise les élevages
Stockage de tourteau de soja dans une coopérative. © S. Marcelle

Les cotations des céréales et des graines de soja explosent sur les marchés mondiaux. Une forte hausse du prix de l’aliment est inéluctable. Coop de France Nutrition animale et le Syndicat national des industries de la nutrition animale n’ont pas manqué de souligner que « si les techniques de formulation et les stratégies d’achat sur les marchés à terme permettent de lisser dans le temps l’impact des variations des cours des matières premières, ces mécanismes ont leurs limites lorsque toutes les matières premières connaissent sur une longue période des hausses
de prix continues et fortes ».

Obtenir une répercussion de cette hausse vers l’aval

Les organisations professionnelles demandent la répercussion des coûts de production tout au long de la filière. Le timide accord du 3 mai 2011 incite, à défaut de la rendre obligatoire, la réouverture des négociations commerciales lorsque deux conditions sont réunies : une forte variation des prix de l’alimentation animale et une évolution excessive de la part du coût de l’alimentation dans les prix du produit. « La difficulté, c’est que cet accord repose sur la bonne volonté de chacune des parties pour l’actualiser », indique Emmanuel Lachaize de la FDSEA du Maine-et-Loire. Et que la grande distribution ne joue pas le jeu. D’où le déclenchement d’actions de producteurs auprès de grandes surfaces.
Notons par ailleurs que cet accord signé pour les filières volailles, porcine et viande bovine n’est pas élargi au secteur laitier. Quant aux contrats interfilières, l’idée revient sur la table à chaque nouvelle flambée des prix. Vœu pieux ou compassion de façade, ces belles paroles deviendront-elles vraiment effectives un jour ?

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

pietin113

bien sur,comme s'il ny avait que les grandes surface en intermediaires.Que les FDSEA s'adressent aussi a leurs copains les transformateurs.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires