Les bons chiffres des éleveurs du Cantal

C. Fournier

L’assemblée générale du Syndicat des éleveurs cantaliens s’est tenue le jeudi 8 décembre à Ruynes.

Une visite édifiante pour les éleveurs qui ont pu voir fonctionner le robot de traite.

 

Dans le Cantal, 265 animaux de race abondance étaient inscrits au contrôle laitier en 1998 contre 618 en 2010. Dans le même temps, les effectifs contrôlés au niveau national sont passés de 16 675 à 22 229. La race progresse aussi en termes de production laitière moyenne : 4 298 kg de lait en 1998 contre 4 616 kg en 2010 pour les exploitations cantaliennes (5 255 kg au niveau national). Par contre, au niveau du taux butyrique, les éleveurs cantaliens, qui se sont toujours situés au-dessus de la moyenne nationale, ont, en deux ans, creusé l’écart puisqu’ils atteignent quasiment un point de TP en plus avec un éloquent 33,9 g/kg contre 33 g/kg. Un TP cantalien au plus haut depuis douze ans et qui progresse régulièrement, à l’instar de la production moyenne de lait qui, malgré les inflexions de moins bonnes années, affiche donc en 2010, son meilleur résultat. Voilà pour les chiffres remarquables que présentait à l’occasion de cette assemblée générale le directeur de Cantal conseil élevage, François Fayolle.

Les éleveurs progressent aussi en nombre

 Sur les quelque 25 éleveurs inscrits au syndicat départemental, “un nombre qui progresse chaque année”, une quinzaine participaient à l’assemblée générale de cette race “que tous ont choisie par passion, pour sa production de lait et son adaptation à notre région”, expliquait Michel Pitot, le président, qui notait “une très bonne participation des adhérents aux différents concours 2011, que ce soit aux Miss laitières à Saint-Flour, au comice des Trois cantons à Vabres, au Sommet de l’élevage à Cour­non, où sept éleveurs qui présentaient huit vaches ont obtenu deux premiers prix de section”. Au titre des projets 2012, il évoquait les “Miss laitières” qui se tiendront à Saint-Mamet, le 18 mars. Puis, le 6 mai, l’interdépartemental en Haute-Loire à Saugues, et “le comice des Trois cantons” à nouveau. Le national à Cournon Enfin, évènement, le “Spécial national abondance” sera la vedette du Sommet de l’élevage “où nous souhaitons la plus grande participation de nos éleveurs, sachant qu’il y a une grosse sélection en amont avec 150 places seulement pour l’ensemble de la race”. À charge des éleveurs auvergnats de préparer ce concours. À l’occasion de cette assemblée générale, Jean-Michel Vigier présentait enfin son exploitation de La Brugère, sur la commune de Clavières. Elle faisait en effet l’objet d’une visite dans l’après-midi par les adhérents du syndicat, “conformément au souhait de ces derniers de voir fonctionner son robot de traite, en vue pour certains de s’équiper”, complétait Michel Pitot (lire par ailleurs).

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires