Les éleveurs laitiers menacent d’accentuer leur mobilisation (FNPL)

Les éleveurs laitiers menacent d’accentuer leur mobilisation (FNPL)

Dans un communiqué, la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) réclame une augmentation du prix du lait et un soutien public pour permettre aux producteurs de lait de «passer» cette crise. Elle appelle, cet été, à continuer les actions notamment en direction de la transformation et de la distribution.

« La situation des éleveurs laitiers est intenable. Il manque 30 euros/1000 litres sur le prix du lait, rien que pour compenser le niveau des charges sur le premier semestre » estime  la branche laitière de la FNSEA dans un communiqué. Une situation d’autant plus délicate que la baisse du prix du lait risque d’être aggravée par la sécheresse qui sévit actuellement sur l’Europe et qui risque de faire grimper le cours des céréales et renchérir le coût de l’alimentation. 

Actionner la clause de survie

« Face à ces difficultés, les éleveurs laitiers doivent être soutenus par l’aval de la filière et les pouvoirs publics », réclame la fédération qui demande « à chacun des acteurs de l’aval de la filière qu’elle a rencontré, d’actionner la clause de survie (ou clause de renégociation) telle que la loi le prévoit pour permettre aux producteurs de lait de ‘ passer ‘ cette crise ».

Les producteurs estiment  que la filière laitière  n’a pas répondu, à ce jour, à « la grande détresse des producteurs de lait ». Le prix du lait de juillet n’est pas revalorisé à la hauteur de ce qui est vital pour les éleveurs qui ne passeront pas l’été dans ces conditions ».

Des mesures d’urgence d’aide à la trésorerie et d’allégement des charges

Par ailleurs, la FNPL  réclame des mesures d’urgence d’aide à la trésorerie et d’allégement des charges : prise en charge des cotisations MSA ainsi que des intérêts d’emprunts des prêts, avance de remboursement de la TVA, exonération de la TFNB (taxe foncière non bâtie)…

La fédération laitière n’hésite pas à parler de «  liquidation de l’élevage laitier » avec « la complicité des transformateurs laitiers, de la grande distribution et des pouvoirs publics ». Elle appelle donc  à la mobilisation des éleveurs. « La FNPL ne laissera pas la transformation et la grande distribution partir en vacances l’esprit tranquille ! »

Sur le même sujet

Commentaires 8

1584

@ eleveur 61 je partage ton commentaire , j'ajouterai que ceux qui prétendent que la FNPL est responsable n'ont rien à proposer si n'est l'utopie d'une grève du lait qui tuerait bon nombre de laitiers ou qui s'appierait sur les pouvoirs publics et n'ont rien compris du tout car ces derniers n'ont que faire de l'élevage en général.

sud ouest

Bravo oula pour ces commentaires sans intêrets le coût de production de 1000 l de lait se situe entre 340 et 400 €/t selon les exploitations j' inclue la dedans la rémunération ce qui dans notre métier on le sait et ils le savent (industriels et distributeurs) reste secondaire....alors ton chiffre a 31000 € je sais pas d'ou il sort mais c'est indécent et même s'il était vrai faire 60 heures/semaine minimum en travaillant tous les jours week end et jours féries avec dans beaucoup de cas les anciens qui donnent un coup de main (non rémunéres bien sur ils le savent aussi ça arrange tous le monde et ça ne rentre pas dans les coûts de production....on est un des rares métier en France ou les retraités bossent toujours)ce chiffre serait trop bas, mais il est faux. Tu me parles aussi du prix du lait qui est le même voir plus bas si tu n'a pas la qualité que dans les années 1980, qui aujourd'hui aimerait avoir un salaire dans le public ou le privé à 600€/mois salaire moyen des années 1980) pour 35 h bien sur ? Si tu en connais dis le moi ? La situation actuelle de l'élevage laitier et de l'élevage en général est catastrophique financiérement et moralement alors si c'est ça se plaindre oui on se plaint et je l'assume pleinement 20 ans que je fais ce métier avec passion c'est la 1er fois en 20 ans ou je pense a prévoir une reconversion d'ici 2 ans (aprés avoir fini de rembourser mes crédits)

oula

question: a combien etait le prix du lait en moyenne pour 2014?
moi je ne sais pas mais j'ai un voisin qui m'a dit , j'entends les eleveurs se plaindre qu'il faut du lait a 40 cts , mais il me dit que l'an dernier les eleveurs ont gagné en moyenne 31 000 euros , il m'a dit que c'etait deja pas mal , et que les gens se plaignaient un peu trop

erkerpl

synutra construit une usine geante pour transformer du lait ... mais avec quels producteurs !!! 2009 est dans les memoires et celle ci sera pire!!

juju

les producteurs font parti de la filière aussi
ils ont la possibilité de maitriser leur production et de s'organiser collectivement face aux transformateurs et donc de la grande distribution










Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires