Les nouvelles dispositions en zone vulnérable au 1er Septembre 2012

CLASEL

Les nouvelles dispositions en zone vulnérable au 1er Septembre 2012

Le calendrier d’épandage qui s’appliquait jusqu’à maintenant se voit renforcé de contraintes
supplémentaires. Par exemple pour la Sarthe, l’apport de lisier avant céréales d’automne est limité au seul mois de septembre. Pour la Mayenne, les Cipan et les dérobées ne pourront recevoir que 70 Unités d’azote efficaces sous forme de fumiers ; les apports en effluents liquides à moins de 0,5 UN sont limités à 20 UN efficaces entre le 15/11 et 15/1.
La production d’azote par vache (cf. tableau ci-dessous) est désormais modulée en fonction du niveau de production des animaux et du temps passé à l’extérieur des bâtiments. Les bovins laitiers produisant plus de 8000 kg et avec un temps à l’extérieur des bâtiments de 4 et 7 mois verront leur production passée de 85 UN à 111 UN. L’augmentation pour un troupeau de 50 VL se solde à + 18 % de production d’azote en plus.
En parallèle, la quantité maximale d’effluents pouvant être épandu annuellement (seuil des 170 UN) se calcule désormais sur l’ensemble de la SAU et non plus sur la surface épandable de l’exploitation. Le plan d’épandage, qui indique les distances à respecter vis-à-vis des cours d’eau, tiers... reste
bien entendu à respecter.
L’analyse de sol (matière organique) ou analyse de reliquat sortie hiver devient désormais obligatoire pour toutes personnes exploitants plus de 3 ha en Zone Vulnérable.
Cette analyse doit être réalisée tous les ans, sur une parcelle pour une des trois cultures principales. L’objectif étant d’être plus précis dans le calcul de la fourniture d’azote par le sol et ainsi de mieux ajuster les apports dans votre plan de fumure La décision concernant la révision de la zone vulnérable, notamment en Sarthe, interviendra début 2013.

Pierre Antoine MARET
Responsable Agro Environnement

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires