Les producteurs de lait plaident pour des aides en cas de crise

Les producteurs de lait plaident pour des aides en cas de crise

La Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), principal syndicat du secteur, demande la mise en place, dans le cadre de la réforme de la politique agricole commune (PAC), actuellement en discussion à Bruxelles, d'un dispositif d'aides spécifiques en cas de crise.

Avec la fin des quotas laitiers prévue pour 2015, les producteurs craignent une déstabilisation du marché qui pourrait entraîner une nouvelle crise, comme celle à laquelle ils ont été confrontés en 2009.

La FNPL, branche spécialisée de la FNSEA, plaide, en cas de crise, pour une aide individuelle aux producteurs sur une base volontaire et corrélée à une réduction de leur production, selon un communiqué publié mardi. Cette réduction se situerait entre 2 et 4% de la production et "ne doit pas pénaliser les éleveurs dans leur capacité à faire reprendre une production ‘normale’ à leur troupeau dès que possible", a ajouté la FNPL.

En 2009, la France a diminué sa production de lait, contribuant à hauteur de 37% à la baisse de la production européenne (-510 millions de litres). Or dans le même temps, l'Allemagne a produit 770 millions de litres supplémentaires, selon les chiffres avancés par le syndicat. "Si l'histoire se répète, la France ne pourra pas être la seule ‘bonne élève’ de l'Europe", affirme la FNPL, qui considère que cette situation  "a pesé sur la performance économique des éleveurs et des entreprises".

Source Afp

Sur le même sujet

Commentaires 9

Totor22

Allons-y; toujours plus de lait, toujours plus de boulot, toujours plus de dettes et toujours moins d'argent. Super le système.

Bazilou

Alors pourquoi supprimer les quotas ? pour se concurrencer entre pays de la zone Europe ? pourquoi pas les conserver pour réguler la production au niveau européen....comme outil de pilotage pour faire évoluer les fermes,sans tout casser.

pietin113

excuse moi papa13,mais signer des accords pour vendre le lait a perte,accepter les cvo sur les semences de ferme...et ce sans broncher,c'est ca defendre les agriculteurs?

gatine 79

Les parts de marché de pierre,paul,jacques ou un autre ,je m'en fiche.En tant que producteur je veux vivre de mon produit.Si je doit faire toujours + de volume mais brader mon produit j'y laisserai ma peau.QUI profite de ce systeme?je vous laisse deviner!

michel

je ne suis plus producteur de lait depuis 2008
j avais un bon troupeau 10500kg et un quota de 450000l ,je suis tombé malade , mais je ne regrette pas l arret de cette production qui est de l esclavage et le prix payé par rapport à la contrainte et du "foutage de gueule",bon courage à tous les producteurs

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires