Maladies infectieuses et impact sur la reproduction

ELVA NOVIA Coopérative Agricole d'Insémination Animale

Maladies infectieuses et impact sur la reproduction

Les maladies infectieuses sont souvent à l’origine d’une dégradation de la fertilité et de la fécondité du troupeau, avec un rallongement de l’Intervalle Vêlage-Vêlage (IVV) et l’augmentation des réformes. L’impact économique est donc grand. Par exemple, le coût des métrites pour les éleveurs laitiers a été estimé à plus de 1,4 milliard d’euro par an en Europe (Sheldon et al., 2009).

Impact sur la fertilité

Les maladies infectieuses peuvent avoir un fort impact sur la fertilité du mâle et de la femelle. 

Une douleur causée par une infection au niveau des membres ou de l’abdomen peut empêcher le taureau de saillir, elle peut aussi mener à la libération de corticoïdes qui ont un effet néfaste sur la production de semence. Une infection avec de la fièvre et une augmentation de la température des testicules aura aussi des effets négatifs sur cette même production. Par ailleurs, une infection du pénis, des testicules ou des glandes annexes peut conduire à une semence de mauvaise qualité et donc à des problèmes de fertilité.

Concernant la femelle, les maladies infectieuses affaiblissent l’animal et rendent plus difficile l’obtention d’une Note d’Etat Corporel suffisante avec une conséquente dégradation de la fertilité. Les problèmes infectieux au niveau des membres peuvent être à l’origine d’un anœstrus ou d’une sous-expression des chaleurs. De plus, les contaminations de l’utérus (souvent par germes non-spécifiques) dans la période suivant la mise-bas rendent l’environnement utérin défavorable à la fécondation. Ces métrites, endométrites et pyomètres empêchent par ailleurs la sécrétion de GnRH et LH, hormones essentielles pour la cyclicité de la femelle (Peter et al., 1989).

Interruption de la gestation

Dans les cas où une fécondation a bien eu lieu, de nombreux agents pathogènes sont à l’origine d’importantes pertes embryonnaires et fœtales puisqu’ils peuvent entrainer une interruption de la gestation.  Citons notamment les cas du virus de la BVD, du virus Herpès responsable de l’IBR, de bactéries tels que Campylobacter et  Listeria  et du protozoaire responsable de la néosporose. Par ailleurs, une infection avec une diminution de l’ingestion et donc une diminution de l’énergie disponible pour le maintien de la gestation peut entrainer un avortement.

Atteindre ses objectifs de reproduction

Les problèmes de fertilité et fécondité du troupeau ont souvent plusieurs causes. La fertilité est en effet influencée par de nombreux facteurs – génétiques, sanitaires et de conduite du troupeau.

En ce qui concerne les aspects sanitaires, le combat repose sur la prévention et le traitement.

Les mesures de prophylaxie sont les programmes de vaccination, de dépistage et d’éradication, le nettoyage et désinfection du matériel et des bâtiments, le vide sanitaire, la quarantaine, l’isolement des animaux malades… et l’utilisation de l’Insémination. Les paillettes de semence produites en centre de collecte agréé - contrôlé deux fois par an par les inspecteurs de la DDPP - proviennent d’éjaculats de taureaux contrôlés très régulièrement par le Laboratoire National de Contrôle des Reproducteurs (LNCR). Elles sont d’une qualité sanitaire irréprochable : garanties sans IBR, BVD, campylobactériose, trichomonose et bien d’autres maladies.

Un suivi régulier des femelles est aussi très important. L’utilisation de l’échographie après la mise-bas pour un contrôle de l’involution utérine et plus tard pour les constats de gestation permettra une détection précoce des problèmes et donc une action corrective en temps utile.

 

Pedro PINHEIRO
Vétérinaire Conseil ELVA NOVIA

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires